THE TREATMENT
" This Might Hurt "


T H E   T R E A T M EN T
This Might Hurt
 

Peut-être avez-vous assisté à la dernière tournée d'Alice Cooper ? Vous rappelez vous de la 1ere partie notamment au Zénith de Paris ? Hé bien c'était The Treatment ! Ce groupe côtoie actuellement des petits noms tels que Steel Panther, Mötorheäd ou encore Thin Lizzy…

Ces cinq jeunes d'environ 20 ans ( Matt Jones-Vocals Ben Brookland-Guitar Tag Grey-Guitar Dhani Mansworth-Drums et Swoggle-Bass) originaires de Cambridge envoient ce qu'il faut où il faut.
Dans la pure lignée d'un hard rock propre, carré avec une voix pile poil puissante et érayée. Certes, on se dit « trop classique !» pas de fioriture ! pourtant avec un chanteur passe partout, des couplets rodés avec des riffs impeccables, des refrains entrainants rappelant le titre de la chanson, des petits solos de gratte, bref, tous les ingrédients sont ici réunis. Alors qu'est ce qui fait la différence ? A vrai dire je n'en sais rien, c'est tellement efficace et propre qu'on fonce sans réfléchir et on remet encore et encore le CD !

Parfois on pense aux airs de Kiss et c'est frappant sur « Nothing to lose but our minds », parfois à Def Leppard sur les tempos, d'AC/DC sur les riffs, d'autres à Aerosmith en plus dur. Je ne dirai pas pour autant, que ce sont des caméléons, ils ont juste su s'inspirer et mélanger le tout sans en faire un gros pâté sans nom. C'est simple et efficace, que demander de plus, surtout pour un premier album.

Evidemment, il y a des titres moins emballants : « Just tell me why » : la voix devient vite inécoutable si on se passe plusieurs fois le morceau, là pour le coup, le chanteur a mal dosé son intention, pourtant la trame est intéressante, ce n'est sans doute pas pour rien que le bonus est une version acoustique de ce titre. Il y a l'excellent « Shake the mountain » qui à lui tout seul vaut le détour ou bien « Road Rocket » qui démarre comme un bon Judas Priest.

On peut regretter une batterie pas vraiment mise en avant, trop basique avec un manque de profondeur. Notons également un manque de rythme sur l'album en lui-même, tout s'enchaine rapidement, pas de temps de repos et cela crée au bout d'un moment une confusion sur le coté hétérogène des titres qui peut vite fatiguer.
De plus, si vraiment on veut titiller, On frôle le cliché sur la pochette de l'album (ci contre) ainsi que dans leurs clips peut être encore trop « ados » dans le « D***k, F**k, f***t ». Un espoir subsiste avec le nouveau clip tout frais « The doctor » (le chanteur arbore un style vestimentaire plus Bon Scott).

En bref et pour faire court, c'est puissant, carré, efficace, un hard rock d'hier remis au goût du jour avec des jeunes plein d'énergie qui ont des mélodies en stock ! Que de plus à part attendre le 2 e album avec impatience et monter le son en attendant.

Le site : http://www.myspace.com/the_treatment + https://twitter.com/#!/TheTreatmentUK

Mélou

 
Ultrarock : 13 av Charles de Gaulle, escalier D, 78230 Le Pecq, France  

© essgraphics 2011