: Ecoute ULTRAROCK en live sur ton ordi
ou sur les ondes de la radio RGB 99.2
 
 
   









A L P H A  T I G E R
" Beneath The Surface "





A L P H A  T I G E R
Beneath The Surface
Label : Century Media Records

Deuxième effort discographique pour ce jeune combo teuton dont l'enthousiasme fait plaisir à voir. Après un « Man or Machine » sorti en 2011 sous le label « Sonic Attack » et passé quasi incognito, Alpha Tiger nous rappelle à sa mémoire sous la houlette de Century Media records.

Alors, que dire de neuf à propos de nos jeunes warriors of steel ? C'est bien le propos, car de Metal, il est question, voire...fortement question ! Les petits gars d'Alpha Tiger ont-ils réussi leur pari ? Car ils n'ont audiblement et visiblement pas choisi de s'attaquer à autre chose que reproduire fidèlement du bon vieux heavy des années 80 ! Rien que ça ! …Moule burnes et Explorer de rigueur !

Alors, si j'adhère entièrement à la démarche, et que, plein d'entrain, je me suis engagé sur le sillon de cette nouvelle galette, je ne vous cache pas que je reste un peu sur ma faim à l'écoute de ce turbulent et inachevé « Beneath The Surface »… Car, voilà, si l'énergie nécessaire à cette entreprise a été trouvée, si l'envie semble évidente et si la ferveur métallique transpire à l'écoute de ces 10 titres épiques, le résultat final reste assez quelconque…

Pour autant, on décèle aisément les cavalcades effrénées de guitares, des basses gutturales et des breaks de batterie impeccables. Un air de Maiden flotte tout au long de cet opus et pour notre plus grand bonheur ! So ? What else ? …Inutile de vous mentir, j'ai le sentiment que cet album a été réalisé rapidement, trop rapidement. C'est d'autant plus dommage que certains morceaux méritaient davantage d'attention. Je reste, malgré tout, relativement optimiste quant à l'avenir d'Alpha Tiger.

Néanmoins, force est de reconnaître que nos petits gars (erreur de jeunesse ?) n'ont pas réussi à retenir mon attention et à synthétiser des temps suffisamment forts à travers dix titres épiques qui auraient mérité un bien meilleur traitement. Autant vous le dire, Stephan Dietrich ne remporte pas mon suffrage et son chant, omniprésent et bien souvent trop approximatif, m'a rapidement essoufflé.

Pourtant, j'ai cru, l'espace d'un moment, retrouver l'âme de Tokyo Blade dans cet Alpha Tiger qui cultive la spontanéité et l'innocence des années 80 ! …Que dire de « We Came from The Gutter » ? Excellent titre à la « Destillery » venant clôturer cet album, nous narguant sur les promesses d'avenir qu'Alpha Tiger offre, mais qu'il n'a pas su tenir complètement sur ce deuxième album. Alors, avant d'enterrer nos cinq gaillards et de tirer des conclusions hâtives, je formule le souhait que le prochain album soit moins hâtif, que Stephan Dietrich prenne le temps de travailler ses parties et que les chœurs soient dignes des mentors que nos valeureux warriors vénèrent et revendiquent !

En l'état, je m'accroche à cet espoir et je vous invite à découvrir ce groupe, avec ses qualités et ses défauts.

Le site : http://www.alphatiger.de/en/

Rémi




© essgraphics 2011