: Ecoute ULTRAROCK en live sur ton ordi
ou sur les ondes de la radio RGB 99.2
 
 
   









PHILIP H. ANSELMO & WARBEAST
" War Of The Gargantuas "





PHILIP H. ANSELMO & WARBEAST

War Of The Gargantuas

Label : Housecore Records

Ami(e)s de la délicatesse et de la poésie, au revoir, ami(e)s du bourrin, du gros riff qui tache et de la puissance, bienvenue. S'il y a bien une chose que Phil Anselmo et Warbeast ont omis de faire avec ce split, c'est bel et bien dans la dentelle, et c'est tant mieux ! Les américains ont décidé de nous livrer deux titres chacun, soit de pur Groove Metal à tendance Black pour Phil, soit de bon gros Thrash bien lourd. Et ces quatre titres savent pertinemment où aller : en plein dans la face !

Philip Anselmo, LA voix légendaire de, entre autres, Pantera, Down, Superjoint Ritual, nous propose donc, avec son backing band The Illegals, deux titres qui, vous me passerez l'expression, envoient du pâté, transpirent la testostérone par tous les pores de la peau tatouée de leur créateur et s'avèrent être d'une incroyable efficacité, mélangeant allègrement le Groove de la voix scandée d'Anselmo et le Black issu des riffs de guitare acérés et du jeu de batterie rempli de Blast Beat.

Warbeast, quant à eux, officient dans un Thrash/Crossover classique de très très bonne facture, aux riffs tranchants comme des lames de rasoir, aux soli tous plus agressifs les uns que les autres, au groove du batteur, classique mais diablement efficace pour ce style, et au chant plus parlé/hurlé qu'autre chose…en soi, tous les ingrédients typiques d'un groupe de Thrash qui dépote, avec, ici aussi, une légère touche Black bien comme il faut.

Mais la véritable force de ces deux artistes réunis, ça n'est pas tellement la terrible efficacité, la puissance dévastatrice dont ils font preuve, ils n'avaient pas attendu ce split pour le prouver, mais bel le bien le fait que tous les deux nous livrent quatre morceaux dont la cohésion est indéniable, tout en ayant leur identité propre à chacun.

En résumé, un split qui appelle au headbang, au pogo…et à la puissance d'un 38 tonnes combinée avec le tranchant d'un katana. Par contre, pour la subtilité, on repassera.

Woland




© essgraphics 2011