Ecoute ULTRAROCK en live sur ton ordi
ou sur les ondes de la radio RGB 99.2
Ecoute les émissions en Replay !







                                                         



METALLICA "Through The Never"





M E T A L L I C A
Through The Never
Label :

Through The Never n'est pas un simple live comme les autres. Mais Metallica n'est pas un groupe comme les autres et c'est aussi très certainement ce qui explique qu'ils sont là où ils sont, régnant sans partage depuis des lustres. On pourrait donc considérer ce live comme la BO du film qui sortira le 9 octobre prochain dans nos salles obscures. Ce film, présenté comme un live et un film d'action, se devait d'être précédé par ce live d'excellente facture.

Pourquoi d'excellente facture ? Déjà parce que, contrairement à d'autres, on le sent authentique. Ici, on entend le public participer, même sur les titres, le mixage n'est pas parfait (on pourrait notamment reprocher une batterie légèrement sur-mixée), on entend quelques pains sans gravité, le chant déraille de temps en temps. On a même droit à un problème micro sur Ride The Lightning  ! Bref, c'est du live, quoi !

Du côté de la set-list on retrouve un peu toutes les époques sauf celle de St Anger qui, ça n'étonnera personne, sera passé complètement à la trappe. Un seul titre, Cyanide , sera issu de Death Magnetic et il faut reconnaître que ce titre a tout pour devenir un futur classique du groupe en live tant il est efficace ! Les Metz ont tellement de titres forts qu'on regrettera toujours l'absence d'un titre ou d'un autre. One et le titre éponyme de l'album seront, par exemple, les seuls représentants de And Justice For All… et Hit The Lights le seul pour Kill Em All. Et oui, même sur un double album, la place reste limitée et les titres des Four Horsemen ne sont pas réputés pour être des plus courts, d'autant plus que Nothing Else Matters se gonfle d'une intro portant le titre à plus de 7 minutes.

Metallica n'aura jamais su se contenter de sortir un simple live. Avec le coffret Live Shit il avait sorti une anthologie de ses tournées de l'époque, avec S&M il avait porté le Thrash à la musique classique (ou l'inverse) et, hormis les innombrables pirates qui circulent, ce live est peut-être ce qui se rapproche le plus de l'exercice classique. Si on le sépare du film qu'il supporte, on tient enfin LE live sans surprise du groupe (double live, quand-même). Mais quel pied ! On n'a jamais aimé autant le manque de surprise qu'en écoutant ce live !

Le contrat est, en tout cas, rempli. L'écoute de ce live donne envie d'aller voir le film au pitch fleurant pourtant bon le nanar. Mais, pire, il donne envie de retourner voir Metallica en live ! Malgré quelques égarements, Metallica reste un groupe qui en impose et c'est principalement en live qu'il prend tout son sens. On espère que le live sera aussi bon mais, dans le cas contraire, la musique restera et c'est encore le principal.

V.



© essgraphics 2011