Ecoute ULTRAROCK en live sur ton ordi
ou sur les ondes de la radio RGB 99.2
Ecoute les émissions en Replay !







                                                         



SAMMY HAGAR "Sammy Hagar & Friends"





SAMMY HAGAR
Sammy Hagar & Friends
Label : Frontiers Records

Pour fêter 40 ans de carrière dans le monde du rock, quoi de plus sympa que de réunir tous ses copains et d'enregistrer un disque pour l'occasion ? Ce luxe, que tout le monde ne peut pas vraiment se permettre, Sammy Hagar se l'octroie et propose cette galette à une période où il peut visiblement se permettre de prendre le temps de réaliser un tel projet : plus d'album solo depuis 2008 et « Cosmic Universal Fashion », « Chickenfoot II » date (déjà !) de 2011… Bref, notre cher Sammy a visiblement un peu de temps devant lui et en profite pour s'amuser d'une façon productive et agréable !

Que les choses soient dites une bonne fois pour toutes : 40 ans ça se fête, mais tranquillement ! N'espérez pas ici d'élans de violence ou de rock qui tache. Sammy a fait le choix de se promener dans le monde du blues, voire de la country, mais certainement pas de ce cher heavy metal qui l'a vu naître en tant qu'artiste.

Sammy Hagar est ici épaulé par une ribambelle de copains tout aussi talentueux. Il a notamment pu compter sur Taj Mahal, Neal Schon (Santana, Journey), Michael Anthony (Chickenfoot, Van Halen), Kid Rock ou encore Joe Satriani, pour ne citer qu'eux !

Belle brochette de musiciens donc pour un album de blues/rock à l'ancienne. Les deux premiers titres, « Winding Down » et « Not Going Down » annoncent la couleur avec des sonorités old school, un rythme bluesy emmené par un duo basse/batterie appuyé. Une place importante est laissée aux chœurs et seconds chants typés soul/gospel, laissant transpirer toute la culture rock américaine en quelques morceaux.

Une petite reprise de Depeche Mode au passage dans la même approche, et voilà que l'album s'oriente petit à petit vers un environnement de plus en plus countryesque et hispanisé. « Father Sun » ouvre la voie de cette seconde ambiance travaillée par Sammy Hagar et qui restera omniprésente jusqu'à la fin de l'écoute avec, notamment, « Margaritaville » et « All We Need Is An Island » co-interprétée par Nancy Wilson.

Vous l'aurez compris, ceci n'est clairement pas un album dédié au rock, mais plutôt une galette où Sammy Hagar semble avoir voulu se faire plaisir sans s'enfermer dans un seul registre. Notons tout de même que quelques morceaux bien rock sont en mesure de vous chatouiller les oreilles et de vous consoler un tantinet si vous espériez autre chose de cet opus. « Knockdown Dragout » et « Going Down » devraient vous faire oublier tout le reste.

Le site : www.sammyandfriends.com

Xavier




© essgraphics 2011