: Ecoute ULTRAROCK en live sur ton ordi
ou sur les ondes de la radio RGB 99.2
 
 
   









SATAN JOKERS
" Psychiatric "





S A T A N   J O K E R S
Psychiatric
Label : Rebel Music

« Psychiatric » est déjà le quatrième album du Satan Jokers, ressuscité par Renaud Hantson en 2009. Pour « Addictions », pourtant, beaucoup de choses changeaient pour le groupe : Renaud s'associait avec son thérapeute l'ayant suivi au long de son addiction pour écrire des textes dédiés… aux addictions, le titre dit tout, non ? Du coup, la musique s'en ressentait aussi et Satan Jokers basculait dans quelque chose qui avait peu à voir avec cette formation culte des 80s françaises…

« Psychiatric » est, en fait, le prolongement de cet album. La musique est la même, simplement poussée encore plus dans cette nouvelle direction, et les textes sont de nouveau de Laurent Karila, cette fois dédiés aux troubles psychologiques, de façon thématique plus que conceptuelle. Bien que l'héritage de Satan Jokers fasse plus volontiers pondre à Renaud des textes du genre de ceux de « Fetish X » jusqu'ici, on ne peut pas dire que la plume ne le démangeait pas, puisqu'il proposait tout de même des pièces comme « L'enfer c'est ici » sur ce même album (long texte orienté politique). Mais ici on va très loin… Les douze titres sont donc autant de « descriptions » de troubles psychologiques. Bon, encore une fois, ç'a beau avoir été écrit par un psy ça n'est pas plus fouillé que ça, mais sur cette musique de plus en plus dure ça détonne de façon assez percussive. En gros, je veux dire que ça brille plus de façon artistique que scientifique.

Musicalement, donc, c'est toujours plus dur, plus moderne aussi, et l'on peut parler, depuis l'opus précédent, de seconde partie d'une carrière pourtant courte de la seconde mouture de Satan Jokers ! Le Band a peu changé pourtant, on retrouve toujours le géant Pascal Mulot à la basse (à apprécier par exemple sur « Flashback Traumatisme »), le virtuose Michaël Zurita aux guitares (écouter ce qu'il fait de « Phobies », un des titres les plus réussis de cet album), et le phénomène Aurélien Ouzoulias à la batterie, Renaud se concentrant presque exclusivement sur le chant. Celui-ci est de plus en plus travaillé, systématiquement doublé, pour un effet assez ample. Les compositions partent dans plus de directions que sur « Addictions » : on a des choses très Hard Rock, comme « Effet Parano » et « Mephedone » l'étaient avant, mais également ce pas en avant vers le Metal moderne et dur, « Flashback traumatisme » et « Schizophrenic » par exemple, bien plus extrêmes que « Ma vie sans », ou « Fracture morale » qui justifie enfin le terme de « Fusion Metal » affectionné par Renaud… Très percussif par les textes, l'album l'est aussi par la composition, nombre de titres (par exemple » « Schizophrenic ») gardant la patte rythmique de Renaud, qui ne tient pourtant les baguettes que sur un seul titre… Au final, pari réussi, le mélange prend et le rendu est une réelle « musicalisation » de la folie, atteignant sa transcription pleine et entière sur « Psychodéreglé » et à travers les passages instrumentaux de « Obsession », compositions aussi folles que les ambiances qu'elles veulent mettre en scène.

Le gros gros plus de cet album, c'est également le copieux DVD livré avec : En plus de la vidéo du dernier Satan's Fest (où le groupe joue l'intégralité de son album précédent) on a droit à la totalité des clips réalisés par le groupe, ainsi que des extraits d'un showcase acoustique à la FNAC où vous admirerez (vraiment) Pascal et Michaël, et profiterez d'interventions de Karila et Renaud sur son addiction. Voilà, ce moment instructif passé, vous vous plongerez enfin dans ce qui nous intéresse en premier lieu : les archives des 80s ! Bon, je ne vous cache pas qu'après les sorties précédentes, c'est, cette fois, à des fonds de tiroir qu'on a droit mais, que voulez-vous, la nostalgie opère toujours…

Le site : facebook.com/satanjokersfanpage  + myspace.com/satanjokers

the_outcast





© essgraphics 2011