: Ecoute ULTRAROCK en live sur ton ordi
ou sur les ondes de la radio RGB 99.2
 
 
   









SEBASTIAN BACH
" Abachalypse "

Set list CD 1 Hellfest :

Slave To The Grind
Kicking & Screaling
Here I Am
Big Guns
Piece Of Me
18 & Life
American Metalhead
Monkey Business
I Remember You
Youth Gone Wild

Set List CD2 Los Angeles :

Big Guns
(Love Is) A Bitch Slap
Piece Of Me
18 & Life
American Metalhead
Monkey Business
I Remember You
Tunnel Vision
Youth Gone Wild

S E B A S T I A N   B A C H
Abachalypse
Label : Frontiers

Après un retour quasi inespéré dans le monde du rock avec un album plutôt salué par la critique, Sebastian Bach nous propose un live sur deux CD. 19 titres mélangeant ses nouveaux avec quelques-uns de ses classiques du temps de Skid Row. La part de ce dernier sera d'ailleurs quasiment la plus importante, à tel point qu'on a plus l'impression d'un live de Skid Row avec quelques titres de Bach en solo dedans.

Le premier cd présente le passage du chanteur au Hellfest (cocoricco). Le second cd, quant à lui, va proposer, en guise bonus, des versions supplémentaires de quelques titres (issues du show de L.A.), histoire de pouvoir comparer les performances d'un show à l'autre. L'intérêt reste discutable ; on aurait préféré plus de titres différents, mais bon, ça n'ajoute pas de surcoût à la galette donc on saura s'en contenter, faute de mieux.

A l'écoute de ces performances on remarquera qu'en live, la voix de Seb s'est quelque peu éraillée. Le petit côté midinette sur certaines ballades disparaît presque avec joie au profit d'une agressivité plus marquée. Rassurons les fans de la première heure : malgré les années d'excès, Bach n'a pas tant perdu de son timbre. Il s'agit d'un vrai live, les chœurs sont parfois faux, on entend un larsen très vite réfréné, ça sent le disque authentique, même si l'on ne peut être sûr de rien, de nos jours. Les musiciens assurent leur rôle, mais les fans de Skid Row ne retrouveront cependant pas la superbe du groupe du temps où il était au plus haut de sa carrière. On retrouve avec plaisir les titres de Skid Row mais…

Mais la prod' reste tout de même assez médiocre. Ça fleure bon le live enregistré à la va-vite, avec le zoom en sortie de console, avec des chœurs trop en avant, une basse assez en retrait et un public très (trop ?) présent. On se retrouve dans une ambiance Bootleg (voire pirate) qui peut avoir son charme, mais lorsqu'on paye la musique (pour les rares qui le font encore), on est en droit d'attendre un peu mieux.

Vient donc le moment de l'interrogation. Quelle est la réelle valeur ajoutée de ce live ? Pour commencer, il s'agit d'un beau souvenir pour ceux qui se trouvaient au Hellfest en 2012 et qui ont, forcément, apprécié cette performance. Ensuite, il s'agit d'un objet de collection pour le fan qui veut tout. Enfin, le live c'est en quelque sorte un petit bout d'histoire musicale. Pour les autres, l'écoute de ce disque pourrait déclencher quelques bouffées de nostalgie en pensant à ces bons moments passés en compagnie de Skid Row, tout comme à l'incroyable gâchis de leur séparation.

Le site : http://sebastianbach.com/

V.




© essgraphics 2011