Ecoute ULTRAROCK en live sur ton ordi
ou sur les ondes de la radio RGB 99.2
Ecoute les émissions en Replay !
                                                         



ACCEPT "Blind Rage"


 



A C C E P T
Blind Rage
Label : Nuclear blast

Deux ans après le sympathique Stalingrad, voici que débarque sur nos platines le nouvel opus de Wolf Hoffman & co  - ça a toujours été un peu ça chez les allemands : Wolf, Peter, Deaffy (ndlr – Gaby la femme de Wolf) et enfin les autres.

C'est donc le très classique « Stampede », un gros morceau bien heavy à souhait, qui ouvre le bal avec des rythmiques comme on les aime chez Accept auxquelles vous rajouterez un refrain efficace et un solo qui tient la route - mais bon dans la discographie des teutons on trouve largement mieux dans ce style de morceaux, je pense directement au merveilleux « Pandemic ».

Le gros plus de cet opus par rapport à Stalingrad, c'est qu'il est plus varié en offrant des morceaux diversifiés avec un petit côté « Up to the limit » pour le sympathique « Dark side of my heart » ou encore un morceau bien speed « Trail of tears » avec une double grosse caisse qui règne en maitresse.

Accept est réputé pour ses pièces d'artillerie lourde, vous allez être gâtés avec « 200 years », « Bloodblath matermind » ou encore le topissime « Final journey » où Wolf démontre une fois de plus l'art avec lequel il nous enchaîne des solos qui font mouche.

Détrompez-vous, les morceaux les plus intéressants ne sont pas forcément les morceaux les plus heavy ou speed - écoutez le magnifique « Fall of the empire » ou encore le terrible « Wanna be free »   et son refrain qui fait mouche pour comprendre ce que je veux dire.

Fans de compo à la « Bullet proof », écoutez donc « From the ashes we rise » et vous serez aux anges, un morceau assez typé AC/DC, fait pour le live.

Avec cet opus, Accept démontre une fois de plus sa supériorité en matière de heavy metal, peu de formations peuvent se vanter de sortir des albums de cette trempe après tant d'années de carrière, malgré le break important entre 1997 et 2010.

Un album très largement acceptable et qui, sans égaler les chefs d'œuvres des années 80, écrase sans difficulté un grand nombre d'albums sortis récemment par des formations pourtant établies – allez, un poil en dessous de « Blood of the nation » qui reste le sommet du Accept dernière mouture.

Le site  : http://acceptworldwide.com

Sniper