Ecoute ULTRAROCK en live sur ton ordi
ou sur les ondes de la radio RGB 99.2
Ecoute les émissions en Replay !
                                                         



DUST BOLT "Awake The Riot"


 



DUST BOLT

Awake The Riot

Label :

Troisième chronique que j'écris concernant un groupe qui la joue « revival à l'ancienne » ; après la NWOBHM de Black Trip et le doom des Bloody Hammers, voici le thrash métaule avec cette deuxième galette enregistrée par les teutons de Dust Bolt. Toujours dessinée par Andrei Bouzikov, la pochette so 80's donne tout de suite une idée de la baston que ces gaillards nous réservent.

Et en effet, pas de surprise à ce niveau, a fortiori si l'on a déjà eu affaire au précédent album. Nous avons droit à un thrash metal au son musclé alternant bourrinade et passages plus mélodiques avec plus ou moins d'efficacité selon les morceaux, plus ou moins longs... et voilà. Car c'est peut-être ça le problème avec cet album : c'est sympa, mais rien de transcendant, franchement.

Enfin, tout n'est pas noir ; après tout, les instrumentistes sont tous doués, le chant gueulé à tendance crossover est bien maîtrisé et les riffs et soli sont tous plutôt accrocheurs et assez concis pour ne pas aller nulle part. Certains morceaux réservent de belles occasions de mosher en concert (le mid tempo « Future Shock », pour n'en citer qu'un), et les passages plus « mélodiques » contrebalancent plutôt bien pendant quelques secondes le tabassage ambiant ; « Distant Scream The Monotonous » offre en ce sens une bouffée d'air bienvenue, quoique finissant sur la fin par tirer sur le... monotone. 

Même si l'on a affaire à des morceaux plutôt bons, on reste un peu sur sa faim : peut-être est-ce l'absence de vrai morceau qui retournerait les tripes, ou le manque d'une attitude qui permettrait d'identifier le groupe au milieu de la kyrielle de combos de thrash nostalgique et punchy que l'on voit fleurir ces dernières années.

Autre constat : l'album est assez long, même sans son petit « bonus » à la fin. Presqu'une heure c'est beaucoup pour un album qui fait dans le déjà entendu et dont les morceaux manquent de vraies nuances ; une durée plus concise aurait aidé à faire passer la pilule. D'accord c'est du thrash, mais bousculer un peu la formule à l'oeuvre dans tous les morceaux aurait permis à un second opus routinier de passer au statut de bon, voire très bon disque.