Ecoute ULTRAROCK en live sur ton ordi
ou sur les ondes de la radio RGB 99.2
Ecoute les émissions en Replay !
                                                         



ETHS  "Ex Umbra In Solem"


 



E T H S  

Ex Umbra In Solem
Label :

ETHS, c'est le groupe qui m'a toujours fait saigner les tympans à chaque nouvel opus.

Je les suis depuis leurs débuts et, qu'on aime ou qu'on n'aime pas, on ne peut que leur reconnaître une démarche audacieuse. En effet, leur univers est sombre, très sombre, assez difficile à écouter car la majorité des chants est hurlée et fait qu'à longueur d'écoute ça peut lasser certain(e)s auditeurs(-trices).

Et quand on en parle en soirée à des personnes ne connaissant pas ETHS, ils tombent de haut généralement quand ils apprennent que le chant est assuré par une personne de la gente féminine, ce qui, dans le genre, est plutôt rare (et c'est bien dommage à mon goutů).

Personnellement, j'aime, j'adore ce groupe.

Quand j'ai appris que Candice quittait ETHS, j'ai pris la même tarte que tout le monde écoutant ce groupe. J'ai eu peur qu'ils arrêtent car Candice est une talentueuse et charismatique chanteuse qui a su apporter à ETHS l'âme torturée du groupe.

Je me suis armé de patience et j'ai fait comme tout le monde : j'ai écouté ce que la mystérieuse nouvelle frontwoman à à apporter au groupe.

L'EP intitulé « Ex Umbra In Solem » est un disque qui fait clairement office de carte de visite de présentation de Rachel Aspe et l'on peut y découvrir une voix qui a sa place pour reprendre le flambeau de Candice. Elle chante, elle hurle, elle scream vraiment bien.

Les anciens morceaux sont bien interprétés en live et les compositions sont, quant à elles, agréables à découvrir car elles prouvent qu'ETHS n'est pas mort, contrairement à ce que beaucoup laissent entendre sur les forums du net. Mais il était évident qu'en changeant de chanteuse, ça allait soulever la rage de plus d'un(e) internaute.

Ce n'est clairement pas une place facile à assumer pour Rachel et je ne suis pas déçu du résultat sur le CD.

Petit point négatif : il aurait été préférable d'avoir plus de compositions que de reprises, mais il faut laisser le temps au groupe de nous concocter une pépite sortie des bas-fonds d'un local de répétition comme il sait si bien le faire.

Maintenant que les présentations avec Rachel Aspe sont faites, je lui souhaite bon courage pour écrire la suite car, après tout, il ne reste qu'à composer le nouvel opus d'ETHS que j'attendrai avec impatience.

En tout cas, je souhaite une bonne continuation à ce groupe qui a des burnes et un grand merci à Candice à qui l'on peut tirer une révérence méritée pour ce qu'elle a fait pour la scène Métal française.


Le site : http://www.eths.net/

Aïtken