Ecoute ULTRAROCK en live sur ton ordi
ou sur les ondes de la radio RGB 99.2
Ecoute les émissions en Replay !







                                                         



THE ANSWER "New Horizon"





T H E   A N S W E R
New Horizon
Label : Napalm Records

En une décennie, The Answer a réussi pas mal de choses : tout d'abord, se situer sur la crête d'une vague de Revival Rock à l'ancienne, pour ne pas être taxés de suiveurs… Ensuite, réussir à se maintenir après cette entrée sur scène en fanfare, pour proposer trois albums depuis 2006, le dernier en date leur permettant de tourner avec AC/DC, tournée dont est extraite leur dernière production, le DVD « 412 Days Of Rock'n'roll ».

En revanche, le groupe comme son public en arrivent à ce stade où, pour poursuivre, il faut trouver de nouvelles directions. Les quatre nord-irlandais eux-mêmes avouent s'être trouvés à bout de souffle, et il a fallu mettre pas mal de choses au clair afin de pouvoir se relancer fraîchement. Ils ont désormais un nouveau label (Napalm Records), un nouveau management, une nouvelle agence de spectacles… une nouvelle équipe à la Prod, aussi, formée de Toby Jepson (ex-Little Angels) et Mike Fraser (AC/DC ou Metallica, pour ne pas s'étendre)… Le titre de « New Horizon » ainsi que son artwork, signé du grand Storm Thogerson, sont explicites : il s'agit d' « achèvements et de nouveaux départs » nous dit Cormac Neeson.

Plongeons donc dans cette nouvelle offrande de dix titres. Une première constatation s'impose : le groupe a effectivement voulu se renouveler et, dès le morceau-titre d'ouverture, mon oreille est frappée par un son plus américain qu'à l'accoutumée. Il s'agit du son, bien-sûr, un cran plus gros qu'à l'accoutumée, un cran plus clair et puissant, il s'agit de la qualité du quartet aussi, Cormac sonnant encore plus chaud, encore plus Hard, mais il s'agit aussi de l'écriture elle-même, ces précédents éléments tenant plus du trait sonore grossi que d'une innovation : Des influences inédites me viennent à l'esprit, comme Gov't Mule (« Leave with nothing ») ou les Black Crowes (le côté funky de « Baby kill me »)… OK, des trucs tels « Never too late » sur leur 1e album m'y faisaient déjà penser, mais sans faire sonner « Rise » américain pour autant. Ici je me sens sensiblement déplacé vers l'ouest… Malgré les noms que je cite (forcément liés à mes propres influences), « New Horizon » est sans doute plus moderne que ses trois prédécesseurs, et ce Rock lourd américain se trouve mâtiné de Stoner (« Leave with nothing » par exemple, pièce un peu plus hétéroclite).

Cette constatation mise à part, néanmoins, le groupe ne se réinvente pas. L'album est surtout leur plus Heavy, plus qu'autre chose, et Rock avant tout : les autres noms qui me viendraient à l'esprit seraient des choses comme AC/DC, par exemple (et ça n'a rien à voir avec le mix de Fraser), influence depuis les débuts (« Into the gutter », « Tonight »…). D'autres influences anciennes se retrouvent, et pour mon plus grand plaisir : « Call yourself a friend » (qui remporte sans doute mes suffrages sur cet album) tient de leurs morceaux plus « tripaux », moins massifs… plus irlandais quelque part, tels « Comfort zone » par le passé par exemple.

Mais le glissement évident est vers quelque chose d'actuel (c.f. le single « Spectacular »), de plus américain à mon sens, et surtout quelque chose de très grossi : beaucoup plus lourd incontestablement (c.f. la bien-nommée « Concrete »), et plus poussé de la part des 4 musiciens (un Cormac plus Hard, un Paul Mahon plus en avant, sur « Burn you down » par exemple). Il est au final probable que cet album relance la machine, comme ils le souhaitaient, mais à mon sens il devrait simplement réveiller l'intérêt de leurs fans sans pour autant stimuler celui des autres, le résultat n'étant pas non plus à la hauteur des ambitions, l'écriture demeurant fondamentalement la même (« Burn you down » que je citais étant un exemple typique de titre passe-partout). Ce qu'il faut surtout retenir de « New Horizon » est que The Answer a toujours la fibre Rock qui a établi leur réputation, et que finalement leurs ambitions de « nouveau départ » nuiraient peut-être à leur identité fondamentale.

Le site : www.theanswer.ie  + myspace.com/theanswerrock

the_outcast



© essgraphics 2011