Ecoute ULTRAROCK en live sur ton ordi
ou sur les ondes de la radio RGB 99.2
Ecoute les émissions en Replay !






BUMBLEFOOT
"Little Brother Is Watching"


 



BUMBLEFOOT

Little Brother Is Watching

 

Beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis "Abnormal" (2008) et "Barefoot" (2009), des concerts à travers le monde entier en tant que guitariste des Guns N' Roses qu'il a rejoint en 2006, Ron "Bumblefoot" Thal avait envie de mettre l'accent sur sa carrière solo mise en retrait depuis trop longtemps à son goût. Et c'est chose faite avec la sortie de " Little Brother Is Watching ", son dixième album solo.

Réalisé de A à Z par Bumblefoot lui-même, dans son studio du New-Jersey, ce virtuose de la guitare et chanteur exceptionnel joue de tous les instruments sur cet opus, comme la basse, beaucoup plus prononcée dans " Livin' The Dream ". La batterie reste toujours entre les mains de son ami de longue date, Dennis Leeflang .

Le morceau d'ouverture " Clots " a été le premier titre écrit pour ce nouvel album. Une intro guitare et violoncelle carrément géniale, et c'est parti pour une heure de musique, parcourant le monde original et expérimental de cet artiste très talentueux. Amoureux de la guitare, vous serez servis !

Dans cet album, Ron parle aussi, à cur ouvert, de la vie, de sa vie, avec ses hauts et ses bas comme sur " Don't Know Who To Pray To Anymore ", qui évoque les épreuves qu'il a traversées après son accident de voiture en 2011. Avec ses mots bien à lui, plein d'esprit et d'humour, il nous montre sa vision des choses. Mais c'est à la guitare que toute la puissance de ses sentiments s'exprime : le solo de fin est juste à tomber !

Ceux qui suivent Ron le connaissent aussi pour son grand cur. Le 12 décembre dernier, il a invité cent fans à une petite fête au club "Good Room" à Brooklin/New York. Autour de pizzas géantes, de bières et aussi de Bumblefoot Hot Sauce, Ron a joué tous les titres de son album. Le public a eu aussi le privilège de participer : claps de mains, churs, acclamations de joie, piétinements, enregistrés sur plus de la moitié des morceaux. Ca devait être énorme ! Ron a même raconté des histoires drôles pour pouvoir enregistrer les rires de la foule que l'on retrouve sur la facétieuse et mordante " Cuterebra ". En tendant bien l'oreille, vous devriez entendre aussi des portes qui grincent et des coups de poings sur les murs. Moi je ne les ai toujours pas trouvés!

Sur le titre éponyme " Little Brother Is Watching ", la force des churs, comme une seule voix, est bien présente dès l'intro et nous ferait presque oublier que le thème général de l'album tourne autour de la technologie, des réseaux sociaux, cette sensation d'être " connectés, mais séparés, incompris et tellement frustrés ".

" Higher " avec ses airs très Beatles, un concentré de positif, comme la bande son d'un moment inoubliable. Et quelle belle introduction à " Women Rule The World " ! Mon morceau préféré, entraînant, qui donne envie de danser, de taper dans les mains, reprendre à tue-tête " And I still trip over my feet, And my heart still skips a beat ". Un très bel hommage à sa femme Jennifer avec qui il partage sa vie depuis vingt-cinq ans. C'est sûr qu'il est très inspiré, comme nous le prouve aussi " Eternity ", très belle ballade vintage.

" Argentina " est une pièce de théâtre musicale en trois actes, dont une partie avait été écrite pour Guns N'Roses mais n'avait jamais vu le jour à cette époque. La voix de Ron y est magnifique comme sur " Sleepwalking ". Tout au long de la réalisation de l'album, il a fait des vidéos expliquant le cheminement de chaque chanson et je trouve que ces deux morceaux sont très éloignés et très proches en même temps.

" Never Again "?! Il a sûrement du le dire souvent mais je suis bien contente qu'il l'ait fait à nouveau. Ce morceau clôture à merveille ce super album, disponible depuis le 24 février en version digitale sur iTunes et Amazon, et en version CD sur le site officiel de Bumblefoot.

Le visuel de la pochette est signé, une nouvelle fois, par Dan Verkys de Garden Of Bad Things. Pour les crédits de l'album, vous retrouvez Dennis à la batterie, bien sûr, mais aussi une liste d'une centaine de noms pour les churs. Mais Ron n'a pas fini de faire parler de lui, car nous le retrouverons très bientôt avec le groupe Art Of Anarchy.

" Un album est quelque chose que vous partagez avec tout le monde et pour moi, j'aime quand tout le monde est une partie de celui-ci ." ~ Ron "Bumblefoot" Thal.

Mon TOP 5: Women Rule The World, Don't Know Who To Pray To Anymore, Higher, Little Brother Is Watching, Clots.

Le site : http://www.bumblefoot.com/

Aidan N. LeFloch

Toute l'année, nous recherchons des chroniqueurs ou des chroniqueuses.
C'est bénévole, c'est en français :), c'est du temps et de la rigueur.

contact : ultrarockcontact@free.fr
© essgraphics 2011