Ecoute ULTRAROCK en live sur ton ordi
ou sur les ondes de la radio RGB 99.2
Ecoute les émissions en Replay !






DEATH DEALER
"Hallowed Ground"

 



DEATH DEALER

Hallowed Ground

SPV

Ce super groupe en matière de true metal est de retour avec un second opus qui se nomme Hallowed Ground. On ne change pas une équipe qui gagne et l'on retrouve les cinq mêmes individus que sur le premier opus avec donc, au chant, celui qui réussit à donner des maux de tête avec ses screams à rallonge, j'ai nommé Sean Peck. Aux guitares c'est toujours la paire Ross The Boss / Stu Marshall, à la basse Mike Davis (Halford) et enfin Steve Bolognese derrière les futs.

Après un premier opus fort sympathique, le groupe se devait de nous proposer un produit d'une qualité identique.

C'est le très westernien «Gunslinger » qui ouvre le bal, après une intro bien pompeuse, c'est du gros heavy metal qui nous arrive dans la face avec un refrain imparable. Le thème du Bon, la Brute et le Truand repris à la gratte durant le solo est sympa tout plein. Démontage de cervicales en cours avec les très bons « Break the silence » et « Plan of attack » où Sean Peck nous prouve sans problème qu'il est bien le fils spirituel de Rob Halford et que, lui aussi, aurait pu aller chanter dans Judas Priest. « Seance » démarre en douceur puis gros coup d'accélérateur avec des parties bien speed judicieusement placées durant les 3 minutes 45 que dure le morceau, du 100% in your face avec des envolées lyriques magnifiquement maitrisées. Il est très fort, le bougre, il faut le reconnaitre même si, au bout de 45 minutes, on a envie de dire stop.

Petit interlude instrumental, « Liega el diablo » est là pour proposer une pause à nos oreilles et, surtout, pour repartir de plus belle avec « The way of the gun », un morceau plus épique pouvant faire légèrement penser à Manowar  période Into Glory Ride mais en version plus actualisée quand même.

Le marteau pilon reprend ses droits avec « KILL » une boucherie qui vous achève purement et simplement, le batteur aussi est un monstre dans son genre et propose des parties à la double plutôt relevées.

La suite reste dans la même veine et pas de ralentissement notable constaté et encore moins de ballade.

Que dire de cet opus ? il est sympathique mais bon, treize titres ça fait un peu beaucoup au final pour ce style de metal. C'est un peu redondant à la longue et, malgré la présence de très bonnes compositions, il manque des hymnes qui, à l'instar d'un « Fighting the world », d'un « Blow your speaker » ou d'un « Kings of metal », resteraient encore dans l'esprit des fans dans 15-20 ans.

Malgré une pochette belle mais clichesque à souhait et une production couillue, voici l'album qui concernera surtout les fans de Cage, Judas Priest, Manowar et enfin ceux ayant adoré le premier opus du groupe pour les autres c'est selon vos goûts, il y a tellement plein de groupes à découvrir !

Messieurs, s'il vous plait pour votre prochaine livraison, un peu moins de morceaux si possible et que des hymnes, vu votre background respectif, je suis sûr que vous en êtes capables  hein Ross ???

Le site  : http://www.deathdealer.co/

Sniper

Toute l'année, nous recherchons des chroniqueurs ou des chroniqueuses.
Tenté ?

contact : ultrarockcontact@free.fr