Ecoute ULTRAROCK en live sur ton ordi
ou sur les ondes de la radio RGB 99.2
Ecoute les émissions en Replay !






DIR EN GREY "Arche"


 



D I R    E N   G R E Y

Arche

 

Un an après la sortie de son dernier album The Unraveling, Dir en Grey revient déjà avec ARCHE.

Ils font sonner le gong, annonce du retour imminent d'une voix sans égale qui perse alors la basse mélodie de « Un deux », annonce d'un long chemin vers ce qu'on appelle l'extase. Car oui, il faut l'avouer, cet album est une pure jouissance, une perfection comme on les aime. Je n'y trouve aucun défaut et bien des qualités.

Lorsque l'on écoute les anciennes chansons de Dir en Grey, les toutes premières, on ne se doute pas qu'ils pourraient arriver à un tel stade. Leur musique c'est affinée, ils l'ont rendue plus personnelle, beaucoup plus calme, plus posée, un vrai régal. Ils ne perdent pas leur vivacité, ça non, mais ils explorent un coté plus mature sans pour autant en délaisser leur créativité.

Après une belle frayeur en apprenant l'extinction de voix de Kyo, me voilà définitivement rassurée. Bien que le dernier album soit l'un des meilleurs, et de loin, celui-ci témoigne d'un réel engagement dans ce que j'appellerais « la pureté ». Je vous le dis en toute sincérité, cet album fera chavirer tous les cœurs.

Les sonorités sont plus travaillées, plus sages, moins brouillon. « Phenomenon » en est l'exemple : une chanson où Kyo utilise tout le potentiel extraordinaire dont il est doté, des effets de voix exaltants, très travaillés, nous transportant dans l'univers bien particulier de Dir en Grey, celui qui nous fait basculer du coté obscure que nous aimons tant !

En fermant les yeux, je me suis tout de suite mise à rêver, la musique pouvant peut-être représenter notre inconscient ? La performance des artistes est telle qu'elle arrive à nous transporter dans un autre monde, nous déconnecter, en quelque sorte.

Je ne peux pas parler de cet album sans citer l'une des meilleures chansons, une de mes préférées, qui regroupe absolument tout le talent du groupe : « Rinkaku ». Si vous ne connaissez pas le groupe, ou à peine, je vous conseille fortement de commencer par cette chanson. Les raisons ? Elle regroupe absolument tout ce que le groupe a de magique. Une instrumentation parfaite ; un solo de Kaoru (guitariste) à couper le souffle, peut-être loin de ceux que vous avez l'habitude d'écouter, mais juste une maîtrise des cordes indéniable ; une batterie menée avec perfection par Shinya, vous savez, ce « boum » qui fait battre votre cœur au bon moment… Quant à la performance vocale de Kyo, certes on n'a pas l'habitude d'entendre une voix comme celle-ci, mais on se rend vite compte des capacités vocales impressionnantes du chanteur. Je terminerai ce passage en n'oubliant pas de saluer la performance de Die (guitariste) et Toshya (bassiste) sans qui la musique n'aurait plus aucun sens.

Si je le pouvais je disserterais sur toutes les chansons de cet album, mais ce n'est malheureusement pas possible. Une fois de plus, Dir en Grey nous mène dans un monde complètement déconnecté de la réalité. Que dire d'une telle performance, si belle et mystérieuse… ? Je dois vous laisser découvrir toutes les facettes de ce groupe par vous-même.

On ne peut pas s'ennuyer sur cet album, soyez-en sûr. Il est l'un des plus beaux du groupe, à écouter sans modération. Si vous voulez un conseil d'écoute : soyez seul et fermez les yeux, vous comprendrez mieux.

Et surtout, ne les ratez pas : le 26 Mai 2015 au Bataclan, ils reviennent pour nous donner de beaux bleus et torticolis !

Le site : http://direngrey.co.jp/

Young blood

Toute l'année, nous recherchons des chroniqueurs ou des chroniqueuses.
C'est bénévole, c'est en français :), c'est du temps et de la rigueur.

contact : ultrarockcontact@free.fr
© essgraphics 2011