Ecoute ULTRAROCK en live sur ton ordi
ou sur les ondes de la radio RGB 99.2
Ecoute les émissions en Replay !






ECLIPSE
"Armageddonize"

 



ECLIPSE

Armageddonize

Impossible de terminer cette année 2015 sans vous parler d'Armageddonize, le cinquième album du groupe suédois Eclipse. C'est sûr, ce petit bijou fera partie de mon Top 6 de fin d'année. Portés par le succès de leur précédent opus, "Bleed and Scream", sorti en 2012, les suédois avaient placé la barre très haut. Un soupçon moins heavy, ils continuent sur leur lancée et nous envoûtent avec leur hard rock mélodique.

Après plusieurs breaks et changements de line-up, Erik Mårtensson (chant, guitare) et Magnus Henriksson (guitare) qui sont l'âme du groupe, sont rejoints par Robban Bäck (batterie) en 2008 et Magnus Ulfstedt (Basse) en 2014, qui, quant à lui, avait déjà fait un passage dans le band de 2001 à 2006, mais à la batterie.

L'écriture des chansons et la production assurées par Erik Mårtensson et Magnus Henriksson sont énormes et ce n'est pas surprenant. Ces gars maîtrisent bien le sujet car ils œuvrent aussi à ce niveau au sein d'autres groupes ou projets comme W.E.T., Giant, Adrenaline Rush et j'en passe. Ce n'est pas rien quand même ! D'ailleurs, Erik Mårtensson est considéré aujourd'hui comme l'un des meilleurs dans ce genre musical.

"I Don't Wanna Say I'm Sorry" et "Stand On Your Feet" ouvrent parfaitement le bal : mélodiques et énergiques, sans tomber dans la simplicité. "Blood Enemies" et sa superbe intro, "Breakdown" avec son coté western, "Love Bites" et "One Life-My Life" sortent vraiment du lot. Ils électrisent l'album jusqu'au bout, avec un "All Died Young" pour finir en beauté. Et, que dire de la voix de Erik Mårtensson ? Tout simplement qu'elle s'impose super bien sur chaque chanson. Eclipse se réinvente à chaque morceau mais sans faire de folies. Et c'est ce petit quelque chose qui manque dans "Wide Open" et "Caught Up In The Rush". Ces morceaux seront sûrement plus efficaces en live. "The Storm", qui commence comme une ballade irlandaise, alterne le chaud et le froid sous la six-cordes de Magnus Henriksson. La power ballade "Live Like I'm Dying" est vibrante, avec un solo qui donne des frissons tellement il est superbe. Le seul bémol de cet Armageddonize ? La durée : 42 minutes qui passent vraiment trop vite !

" Que tu écrives une bonne ou une mauvaise chanson. Le choix t'appartient !" ~ Erik Mårtensson

Mon TOP 5 : I Don't Wanna Say I'm Sorry, All Died Young, One Life-My Life, Blood Enemies, Live Like I'm Dying

Le site : http://www.eclipsemania.com/index.html

Aidan N. LeFloch

Toute l'année, nous recherchons des chroniqueurs ou des chroniqueuses.
Tenté ?

contact : ultrarockcontact@free.fr