Ecoute ULTRAROCK en live sur ton ordi
ou sur les ondes de la radio RGB 99.2
Ecoute les émissions en Replay !






HOLLYWOOD VAMPIRES
"Hollywood Vampires"


 



HOLLYWOOD VAMPIRES

Hollywood Vampires

Voici le moment tant attendu pour certains. Oui, ils l'ont fait : Les Hollywood Vampires sont bien là ! Ils sont vieux, ils sont beaux et ils sont nombreux.

Bien loin du buzz médiatique, (même si, finalement, c'en est un), le premier intérêt de cette formation réside dans l'association de toutes ces « bêtes » de scène qui se retrouvent autour d'un seul album.

Depuis 2014, on avait pu voir Johnny Depp en guest aux côtés d'Alice Cooper ou de Paul McCartney. Si l'évènement, à l'époque, était notable, le résultat est cependant bien au-delà des espérances. Pour ainsi dire, toute la famille s'est invitée au festin et on en redemande !

Pas de place pour le hasard, toute la tribu se connait. Petit point « Voici » sur Johnny Depp : avant d'être connu, l'acteur était guitariste dans un groupe nommé The Kids. Il comptait faire carrière dans la musique avant de décrocher ses premiers rôles au cinéma.

Petit point « Gala » sur Christopher Lee : outre ses célèbres incarnations cinématographiques (Dracula, Saroumane…), Chirstopher était un chanteur d'opéra… et un grand fan de Métal. (Pour les plus curieux, écoutez les titres de sa collaboration avec Rhapsody of Fire et sa version des chants de Noël).

Parenthèses closes, revenons à l'album. A la manière de Vincent Price sur « Thriller » ou sur le titre « The Black Widow » d'Alice Cooper, il était parfaitement normal de rendre hommage au « dernier des vampires », Christopher Lee, qui nous fait une dernière fois profiter de sa voix envoutante sur l'introduction de l'album.

S'enchainent successivement reprises (Whole Lotta Love, My Generation) et quelques compositions du groupe montées en medley avec des standards d'une belle époque que les membres connaissent mieux que quiconque (Break On Trough/Another Brick in The Wall).

La reprise des titres School's Out, I Got A Line on You est propice au retour de deux vieux comparses du Alice Cooper Band de l'époque : Dennis Dunaway (basse) et Neal Smith (batterie).

Si le chant est principalement assuré par Le Coop, Paul McCartney est bien présent (Come And Get It) tout comme Brian Johnson qui se fait un plaisir d'arracher tous les aigus créant une très bonne balance sur les chœurs comme sur les parties solistes.

On s'amusera également à distinguer les différents touchers de guitare, la team bénéficiant ici des services des non moins célèbres et talentueux Slash et Joe Perry.

Si la créativité n'est pas le moteur de cet album, il n'en reste pas moins un très bon moment d'écoute sans prétention. Le geste est là ; un très bel hommage rendu au Rock dans ses meilleures années par ceux qui y ont contribué ou qui ont tout simplement su l'apprécier.

Le site : http://www.hollywoodvampires.com/

Woaknroll

Toute l'année, nous recherchons des chroniqueurs ou des chroniqueuses.
Tenté ?

contact : ultrarockcontact@free.fr