Ecoute ULTRAROCK en live sur ton ordi
ou sur les ondes de la radio RGB 99.2
Ecoute les émissions en Replay !






LEVEL 10 "Chapter One"


 



LEVEL 10

Chapter One

Frontiers Records

Level 10 est un énième super-groupe sorti de l'écurie Frontiers. On sait par expérience que ces sorties multipliées ne sont pas toujours du meilleur effet. Pourtant, ici, de bonnes choses sont à se mettre dans les oreilles. Level 10  se compose donc, entre autres, de l'infatigable Russell Allen (il apparait sur plusieurs albums en ce moment), Mat Sinner (PRIMAL FEAR, SINNER), Roland Grapow (marquant une pause avec MASTERPLAN) et l'inévitable Alessandro Del Vecchio aux keyboards.

Il est question d'un Hard/Heavy sans fioritures, direct et simple, avec parfois de bonnes mélodies, mais pas autant que souhaité Le morceau d'ouverture "Cry No More" est parfait dans ce genre d'exercice, titre racé et énergique qui met bien dans l'ambiance. On marque le pas déjà avec "Soul Of A Warrior" qui, pourtant, possède de bons couplets mais dont le refrain laisse retomber le soufflé. "When The Nighttime Comes" relance la machine avec un riff appuyé dans le style de "Cry No More", le refrain reste bien en tête, un bon titre sans toutefois être exceptionnel. "One Way Street" démarre sur une ambiance claviers qui contraste avec le ton plus dur d'ensemble, dû aussi au son de batterie plus sec. Cela fait d'ailleurs du bien d'entendre cet instrument, trop souvent noyé dans le mixage des productions. Même constat que le précédent, cependant, pour l'appréciation du morceau. C'est pas mal mais il manque une accroche supplémentaire pour passer à un cran supérieur. C'est d'ailleurs le sentiment d'ensemble qui ressort de ce premier essai : c'est plutôt bon, bien interprété et très professionnel, mais un petit plus aurait pu en faire un meilleur album. On peut donc, à cet égard, laisser de côté le redondant "Blasphemy", le terne et peu inspiré "Voice Of The Wilderness" (surtout le refrain qui donne envie de zapper)... mais plutôt apprécier un "The Soul Is Eternal", un "Last Man On Earth" assez bien fichu ou un "Demonized" très JUDAS PRIEST. On se penchera dans une mesure supérieure sur l'entrainant "In For The Kill" dont le thème principal à la guitare reste ancré en mémoire, assurément l'un des moments les plus convaincants de l'album. On retiendra aussi "Forevermore", dans le même genre, qui clôt ce Chapter One sur une bonne note, en espérant un "Chapter Two" davantage proche du centre de la cible. Enfin, n'oublions pas la ballade "All Hope Is Gone" qui, comme son titre l'indique, n'est pas très optimiste mais reste assez réussie d'un point de vue émotionnel.

Au final, encore une bonne collaboration de Russel Allen qui, bien qu'en dessous de The Great Divide avec Jorn Lande, fait quand même passer de bons moments. On espère simplement un second essai plus consistant en matière d'inspiration, mais sommes-nous peut-être devenus trop exigeants ? Du bon Heavy comme on l'aime, pas indispensable mais à écouter volontiers pour tout fan du genre.

Le site : http://www.frontiers.it/album/5236/

Emmanuel

Toute l'année, nous recherchons des chroniqueurs ou des chroniqueuses.
C'est bénévole, c'est en français :), c'est du temps et de la rigueur.

contact : ultrarockcontact@free.fr
© essgraphics 2011