Ecoute ULTRAROCK en live sur ton ordi
ou sur les ondes de la radio RGB 99.2
Ecoute les émissions en Replay !






MUSE "Drones "


 



M U S E

Drones

 

Les fans de Muse réclamaient depuis très longtemps un retour aux sources. Et bien, leur vu est aujourd'hui exaucé !

Trois ans après "The 2nd Law", Matt Bellamy (Chant/Guitare/Piano), Chris Wolstenholme (Basse) et Dom Howard (Batterie) reviennent avec un septième opus, plus rock, électrique et sombre à souhait : Drones.

Un véritable album concept qui nous raconte une histoire du premier jusqu'au dernier titre, sur les dangers des nouvelles technologies et le monde de l'intelligence artificielle. Un voyage au cur de nos vies, bousculées entre endoctrinement par le système et perte d'espoir jusqu'au réveil, la prise de conscience... la révolte.

Ça sent bon le complot, un thème si cher à Bellamy ! La pochette, signée par l'artiste Américain Matt Mahurin, qui a travaillé auparavant avec The Ramones, Ozzy Osbourne, Marilyn Manson ou Tom Waits, montre, en grande partie, le message que Muse veut nous faire passer.

Comme un avertissement, ils dressent un état de la situation en dévoilant cinq des douze morceaux que comporte l'album. Ils sortent l'artillerie lourde avec "Psycho" et "Reapers", des guitares acérées et des paroles énervées. La batterie puissante rythme à merveille "Dead Inside". L'électronique est toujours de mise mais posée par touches, ce qui donne le rendu vraiment bon comme sur "Mercy". En confiant la production à Robert Mutt Lange pour se concentrer essentiellement sur la musique, le trio guitare-voix-basse est parfait sur "The Handler".

Alors, êtes-vous prêts pour la révolution ? Un extrait du discours de John Fitzgerald Kennedy, prononcé en 1961, fait une cassure nette au milieu de l'album et coïncide avec cette envie de passer à autre chose, de vivre enfin. "Defector", avec ses churs inspirés de Queen, introduit parfaitement "Revolt", porté surtout par son refrain. Les morceaux sont beaucoup plus orchestrés, comme avec la ballade "Aftermath", qui fait tout de suite penser à U2. Passée l'intro façon Ennio Morricone, "The Globalist" part dans une partition de dix minutes, comme une fuite effrénée vers la liberté. "Drones", avec son chant ecclésiastique en canon et a capella, termine l'album comme une prière. Amen !

Cet excellent album contient son lot de morceaux prêts à cartonner en live et vous retourner la tête. Le Drones Tour passera par la France pour trois dates : Main Square Festival le 4 Juillet, Musillac le 13 Juillet et Les Vieilles Charrues le 16 Juillet.

" Avec Drones, on voulait retrouver le plaisir de nos débuts " ~ Matt Bellamy

Mon TOP 5 : Psycho, Reapers, Dead Inside, The Globalist, Aftermath

Le site : http://muse.mu/

Aidan N. LeFloch

 

Toute l'année, nous recherchons des chroniqueurs ou des chroniqueuses.
C'est bénévole, c'est en français :), c'est du temps et de la rigueur.

contact : ultrarockcontact@free.fr
© essgraphics 2011