Ecoute ULTRAROCK en live sur ton ordi
ou sur les ondes de la radio RGB 99.2
Ecoute les émissions en Replay !






SLAUGHTER TO PREVAIL
"Chapters of Misery"


 



SLAUGHTER TO PREVAIL

Chapters of Misery

Mais quelle claque ! On part sur du vraiment lourd et pourtant il ne s'agit là que d'un EP de six titres !

Commençons par le début Slaughter To Prevail débarque tout droit de la Russie avec un Deathcore des plus rafraichissants. Formé seulement depuis 2014, ce quintet très prometteur s'est autoproduit et nous balance direct dans la tronche un EP de six titres disponible depuis le 26 mai dernier, intitulé «  Chapters of Misery  », dont la pochette est flamboyante, agressive et ne peut que capter le regard.

Après différentes recherches, on se rend compte que ce jeune groupe a réussi à se faire connaitre uniquement par internet. Plus précisément grâce au leader du combo, Alex Terrible, de son nom, qui a réussi à faire le buzz sur la toile.

Tout a débuté avec des reprises du vocaliste, enchainant des covers de groupes tels que Nirvana, Infant Annihilator ou encore Impending Doom. Appelons-le Alex Le Terrible : il dispose là d'un organe vocal des plus impressionnants, de par sa brutalité, et il enchaîne des growls avec une profondeur et une clarté des plus stupéfiantes ! Il cumule le tout avec un rythme fulgurant. Malgré ce vocaliste fracassant, le succès du groupe n'est pas dû qu'au leader : Slaughter To Prevail fait dans un deathcore technique de haute volée avec des riffs véloces et de qualité, une batterie qui enchaîne des transitions de dingue avec une double-pédale furieuse et omniprésente , une basse qui, bien qu'un peu en retrait, reste néanmoins présente et perceptible. Toutefois, il s'agit là d'une autoproduction, ce qui rend la galette d'une qualité qui reste dans la moyenne mais qui manque un peu de finesse. Oui, oui de la finesse ! Ce n'est pas parce qu'il s'agit d'un groupe brutal qu'il ne faut pas faire les choses avec finesse. Le disque y aurait gagné en maîtrise et en fluidité.

« Chapters Of Misery » reste tout de même un gros coup de cur. Un EP qui déboite et qui donne matière à une vér itable destruction des cervicales, pour les adeptes du headbang, de quoi faire un vrai carnage. Slaughter To Prevail envoie du très lourd, tout y est pour convaincre le fan de deathcore le plus nerveux et on en redemande ! Le quintet a réussi à tirer son épingle du jeu. Chapeau les mecs !

Le site : http://slaughtertoprevail.bigcartel.com/

Redlight.

Toute l'année, nous recherchons des chroniqueurs ou des chroniqueuses.
Tenté ?

contact : ultrarockcontact@free.fr