Ecoute ULTRAROCK en live sur ton ordi
ou sur les ondes de la radio RGB 99.2
Ecoute les émissions en Replay !





AMON AMARTH
"Jomsviking"

 



AMON AMARTH

Jomsviking

SONY MUSIC

Les vikings sont de retour avec leur nouvel opus « Jomsviking » et pas n'importe où : le groupe a signé chez SONY MUSIC ! Passer de Metal Blade à Sony Music, on peut clairement dire que le groupe a changé de division, question label, d'autant que c'est le premier groupe de ce style à débarquer sur ce label.
Le batteur du groupe, Fredrik Andersson, ayant quitté le drakkar, c'est Tobias Gustafsson (Cut-Up, Vomitory) qui s'est chargé avec brio des parties de batterie sur ce nouvel album et cela donne un résultat bien sympathique, on en vient même à regretter que le monsieur ne soit pas intégré le groupe à temps plein.
Le dernier opus en date était le moyen « Deceiver of the gods », sorti en 2013 et la question majeure était : le groupe allait-il continuer en mode pilotage automatique ou allait-il redresser la barre avec un opus digne d'une telle signature ?

Dès les premières notes de « First kill », on a la réponse : c'est du très bon Amon Amarth, avec un morceau bien agressif et rentre dedans qui nous arrive en plein dans la tronche, ça fait un bout temps que le groupe n'avait pas augmenté la cadence des rames de telle manière.
« On a sea of blood » reste, lui aussi, dans un tempo plutôt rapide mais, attention, toujours pas de blasts au programme, ça reste du Amon Amarth pas du gros death qui tache et, d'ailleurs, mis à part la voix qui peut faire penser au metal de la mort, où est passé le death metal chez Amon Amarth ? Il est donc très loin le temps de Scum (nom du groupe avant de devenir Amon Amarth), période où la formation flirtait avec le grind à la Napalm Death.
Attention, « Raise your horns », est monstrueux, avec son riff qui tue et son refrain qui fait mal, sans oublier les churs bien guerriers, un pur hymne fédérateur qui va faire en carton en live, on imagine aisément une horde de poings levés vers le ciel et hurlant « ho ho ho ! ».

Autre grand moment « Vangeance is my name », plutôt heavy metal dans l'esprit mais redoutable pour nos oreilles. Invitée de marque, la metal queen Doro vient pousser la chansonnette sur l'excellent « A dream that cannot be ». Décidément, les duos réussissent bien aux suédois, « Guardians of Asgard », avec Lars Goran Petrov, reste de loin l'une des meilleures compositions du groupe.
J'ai eu aussi un gros coup cur pour le morceau « Back on Northern shores » qui termine l'album et qui contient des belles accélérations.

Le reste aussi, rassurez-vous, c'est du grand cru. Décidément, les suédois nous on fait plaisir cette année et partent avec une bonne longueur d'avance pour figurer dans le top des meilleurs albums de 2016. La production reste énorme et la pochette fort sympathique, tout en restant bien dans le concept proposé par le groupe. Nous avons donc là l'un des meilleurs opus du groupe avec « Versus the world », si ce n'est le meilleur. Pas d'erreur, le groupe a fait très fort, on peut dire que le nouveau label du groupe a dû bien les motiver et leur donner l'inspiration !

J'irais même jusqu'à dire que, s'il s'agissait d'un film hollywoodien, nous aurions le meilleur blockbuster jamais sorti par l'Amon Amarth Corporation.

Le site : http://www.amonamarth.com/

Sniper



 





ULTRAROCK
13 av. Charles De Gaulle
Escalier D
78230 Le Pecq

ultrarockcontact@free.fr


Toute l'année, nous recherchons
des chroniqueurs ou des chroniqueuses
pour le site, tenté ?

© essgraphics 2011