Ecoute ULTRAROCK en live sur ton ordi
ou sur les ondes de la radio RGB 99.2
Ecoute les émissions en Replay !





BLACK  RAIN
"Released"

 



BLACK RAIN

Released

UDR

Fin 2014, Les Blackrain faisaient appel aux fans afin de financer leur prochain album via une campagne de financement participatif. Après avoir fait carton plein, c'est finalement le 25 Mars 2016 que l'album « Released » voit le jour. Enregistré l'année dernière à Los Angeles, nous retrouvons une fois de plus le légendaire Jack Douglas (Alice Cooper, Aerosmith) aux manettes pour un son gonflé à l'américaine. Cet opus marque aussi une grosse étape dans la vie du groupe, qui a décidé de changer d'équipe pour se reconcentrer sur sa musique, chose clairement mise en valeur à l'aide d'un artwork très soigné, illustrant Swan Hellion (Chant) libéré de ses menottes. C'est donc avec un look épuré que les quatre rockeurs reviennent sur le devant de la scène avec, en prime, une signature sur le label UDR.

Le disque démarre avec une basse bien lourde, pleine de distorsion, tout droit venue de « Back In Town », single proposé par le groupe en Juin 2015, sonnant comme l'arrivée en force d'un Blackrain libéré, prêt à conquérir le monde. Une chose est sure : le groupe n'a rien perdu de son talent à écrire des refrains ultra catchy, ce qui donne une identité à chaque morceau, tous meilleurs les uns que les autres. Le quatuor a aussi été chercher de nouvelles sonorités, explorant certains styles pour la première fois. Le parfait exemple est « Killing Me », avec un refrain plus heavy, plein de double pédale (nous ramenant un peu au premier album) et un bridge flirtant avec des sonorités électro, le tout accompagné de mélodies se tournant vers la pop. A contrario, des titres comme « Puppet On A String », « Mind Control », « Eat You Alive » ou « Rock My Funeral » restent dans le rock pur et dur, toujours avec un son typé années 80, mais sans rien perdre en efficacité. La production fait beaucoup et c'est de loin la meilleure que Blackrain ait eu jusqu'ici (meilleure que celle d' « It Begins » (2013), également produit par Jack Douglas). Avec une section rythmique qui fait taper du pied, des guitares très mélodieuses (à noter : le solo de « Fade To Black ») et surtout, la voix de Swan, encore meilleure qu'elle ne l'a été sur l'album précédent. D'ailleurs, les gros points forts de cet album sont, pour moi, les mélodies vocales et les paroles, recherchées et profondes, notamment sur « Run Tiger Run ». Cette dernière représente plutôt bien l'artwork aux côtés de « Fade To Black » et « Killing Me », avec un côté plus sombre et un son plus moderne. Pour la première fois sur album, Swan, Math, Max et Frank se sont essayés à la reprise avec « For Your Love » des Cars, y ajoutant la touche Blackrain pour un résultat plus que convainquant ! Et que dire de « One Last Prayer », un mid tempo à la « November Rain », accompagné d'un gospel monté de toute pièce (Cf Interview) ? Cette chanson, tout comme « Run Tiger Run » seront mes deux coups de cur, avec des refrains que l'on a hâte de chanter en concert et des mélodies qui restent en tête. « Released » se clôt sur un quatorzième titre, reprenant le gimmick « Oh Hey Hey Hey Hey », présent sur les trois albums précédents, afin de remercier une partie des contributeurs qui ont permis la réalisation de ce cinquième opus, plutôt bien pensé.

Malgré toutes les controverses que le groupe a pu causer ces dernières années, Blackrain propose, avec « Released », ce qu'il a fait de mieux, avec un son frais, un visuel plus épuré, des chansons abouties, sans rien laisser de côté et essayant de nouvelles choses, sans se préoccuper de ce que qui que ce soit pense. Cet album de la liberté devrait être celui qui mettra tout le monde d'accord.

Top 5: « Run Tiger Run », « Puppet On A String », « One Last Prayer », « Killing Me », « Fade To Black »

Stone.



 





ULTRAROCK
13 av. Charles De Gaulle
Escalier D
78230 Le Pecq

ultrarockcontact@free.fr


Toute l'année, nous recherchons
des chroniqueurs ou des chroniqueuses
pour le site, tenté ?

© essgraphics 2011