Ecoute ULTRAROCK en live sur ton ordi
ou sur les ondes de la radio RGB 99.2
Ecoute les émissions en Replay !





CARNIFEX
"Slow Death"







 



CARNIFEX

Slow Death


C’est avec un peu de retard qu’est écrite cette chronique, mais, comme on, dit mieux vaut tard que jamais ! Allez, c’est parti avec CARNIFEX, un très bon deathcore qui nous vient des USA.
« Slow Death » est le sixième opus du groupe et je m’attendais à déguster sévère. On espérait retrouver cette rage qui fût autrefois dans « Dead In My Arms » qui était juste monstrueux... Un vrai bulldozer ! Sa puissance écrasait tout ! Dès la première écoute de ce nouvel album, on se rend compte que ça envoie légèrement moins que ses prédécesseurs. On sent toujours les influences qui se font immédiatement ressentir telles que Cannibal Corpse, Decapitated, ou encore Suffocation.

Certes, il y a toujours une certaine violence et cela sans fioritures, ce qui peut sembler un poil répétitif par moment. Les solos et les mélodies sont beaucoup plus présents. Toutefois, la batterie est ultra-technique, impeccable. Les basses-guitares, lourdes et tranchantes, et le chant, criard et guttural, sont impressionnants de puissance. Bon ok, c’est efficace, mais il manquerait cette petite touche d’acharnement qui faisait de Carnifex un groupe à part.

Clairement, on ne peut pas dire qu’il n’y a pas eu de travail. L’album semble seulement un peu répétitif. La recette ? Elle est simple et s'applique à tous les titres : une dose de death avec parfois des riffs mélodiques aux influences suédoises, quelques tempo pour faire bouger en concert, des riffs saccadés et, bien sûr, une alternance chant guttural / chant criard. Dix morceaux, Dix fois la même mixture. Ça passe sur deux ou trois titres mais, sur la longueur, ça devient franchement monotone et sans impact. Heureusement que l’on sent certaines influences, car sans ces quelques inspirations, le disque m’aurait définitivement fait sombrer dans un ennui mortel.

Carnifex se contente de suivre la route tracée par d’autres formations récentes et fonce tête baissée. Les ricains ont encore bien du chemin à faire s’ils veulent marquer les esprits car, pour l’instant, leur musique a tout du produit trop calibré. Allez, les gars, on y est presque !

Le site : https://www.facebook.com/CarnifexMetal

Redlight.



 





ULTRAROCK
13 av. Charles De Gaulle
Escalier D
78230 Le Pecq

ultrarockcontact@free.fr


Toute l'année, nous recherchons
des chroniqueurs ou des chroniqueuses
pour le site, tenté ?

© essgraphics 2011