Ecoute ULTRAROCK en live sur ton ordi
ou sur les ondes de la radio RGB 99.2
Ecoute les émissions en Replay !





DIRKSCHNEIDER
"Live – Back to the roots"



 



DIRKSCHNEIDER

Live – Back To The Roots


Comme tout le monde doit le savoir, en 2015, le père Udo a donc décidé de jouer des titres issus de sa période Accept en live. C’est grâce à cette tournée triomphale sous le nom de Dirkscneider que le nain hurleur allait nous offrir une dernière fois les morceaux qui ont fait sa renommée avec le légendaire groupe allemand.

Lors de la dernière tournée européenne, le groupe a profité de l’unique date en Suisse pour enregistrer ce double live. Les allemands nous offrent plus de deux heures de compositions très acceptables.

Pas de soucis concernant le contenu, c’est du super Accept qui nous est proposé. En effet, le groupe a pioché principalement dans la période 81-86 et a soigneusement évité la plutôt foireuse reformation qui a eu lieu de 1993 à 1996. A cela on rajoutera, ne pouvant en être autrement, l’incontournable « I’m a rebel » qui est issu du deuxième opus du groupe, sorti en 1980.

Question line-up, on retrouve son groupe actuel UDO pour l’interprétation des morceaux avec, pour bien rester dans la tradition familiale, son fils Sven derrière les futs – ce dernier, comme le bon vin, se bonifie avec le temps et nous offre une prestation bien cool ici.

On trouve un nombre de titres plutôt équilibré, tirés de chaque album de la période citée plus haut : 5 titres de « Breaker », 5 de « Retless and wild », 5 de « Balls to the wall », 6 de « Metal heart », 2 de « Russian roulette » ainsi que le mythique « I’m a rebel », donc.

Ce sont, comme d’habitude, les grands classiques du groupe (Princess of the dawn, Fast as a shark, Balls to the the wall, Metal Heart, I’m rebel, Retless and wild) qui font le plus mouche auprès du public présent ce soir-là.

L’interprétation des morceaux est fort sympathique avec une très bonne participation de la part du public qui se fait entendre tout du long du show.

Ceci nous laisse donc un excellent témoignage de cette dernière tournée 100 % Accept qui, à mon grand désarroi, évitera gentiment la France – pourtant, la dernière prestation à Vauréal fut plus que bonne avec pas mal de monde.

Cela dit, un dernier périple européen en 2017 n’est pas à écarter mais, vu que le groupe retourne en Europe pour la fin de l’année, cela m’étonnerait fort.

Quand on voit que le groupe va donner dix dates en Russie en novembre, on est un peu déçus de ne pas trouver une seule date dans notre cher pays.

Même si les deux guitaristes s’en sortent plutôt pas mal, en comparaison de la paire Kauffman / Igor ayant officié un grand nombre d’années dans la formation, il manque quand même un certain Wolf Hoffman et ses solos magiques qui restent la véritable âme d’Accept.

Si l’on compare le produit en question au dernier live d’Accept, enregistré au Chili (figurant en bonus du dernier album Blind Rage), j’aurais tendance à préférer ce dernier car, au moins, on y trouve que du classique.

Sur l’ensemble de tous les albums live proposés par UDO (il y en a un bon paquet), ce dernier fait partie des meilleurs avec le « Mastercutor live » où le groupe avait joué pas moins de trois heures pour célébrer les trente ans du groupe, en tous points supérieur au live à Moscou, au Live in Sofia et au live enregistré avec l’orchestre de la marine allemande, qui faisait un peu figure d’ovni dans la discographie du bonhomme.

Le site : http://www.udo-online.com/ - https://fr-fr.facebook.com/udoonline

Sniper



 





ULTRAROCK
13 av. Charles De Gaulle
Escalier D
78230 Le Pecq

ultrarockcontact@free.fr


Toute l'année, nous recherchons
des chroniqueurs ou des chroniqueuses
pour le site, tenté ?

© essgraphics 2011