Ecoute ULTRAROCK en live sur ton ordi
ou sur les ondes de la radio RGB 99.2
Ecoute les émissions en Replay !





IGGY POP "Post Pop Depression"

 



IGGY POP

Post Pop Depression

Loma Vista

La réputation d'IGGY POP n'est plus à faire et c'est toujours un évènement quand il sort un nouvel album. "Post Pop Depression" est son vingt-deuxième album dont dix-sept en solo, c'est dire le chemin qu'il a parcouru depuis ses débuts en 1963 en tant que batteur avec "The Iguanas" d'où il a hérité son surnom " L'Iguane". En 1967, il forme le groupe "The Stooges" et devient alors Iggy Pop, puis à partir de 1974, il entame une carrière solo.

En plus de quarante ans, Iggy a connu des hauts et des bas. Des très hauts et des très bas aussi. Il a vu partir des amis comme dernièrement David Bowie avec qui il avait travaillé sur ses deux premiers albums solo "The Idiot" et "Lust for Life" et vu naître des succès comme "Nightclubbing" ou "The Passager". " L'amitié de David était la lumière de ma vie .", a-t-il dit en apprenant sa mort.

L'icône punk/rock s'est bien assagie ! J'ai même cru un moment qu'il n'y aurait plus rien après... "Après". Oui "Après", cet album de reprises en grande partie piochées dans le répertoire français, sorti en 2012. Pas très mémorable, je l'avoue : il a juste rendu "La Javanaise" de Serge Gainsbourg ou "Les Passantes" de George Brassens incompréhensibles. Mais aujourd'hui, c'est oublié !

Alors, quelle surprise quand Iggy Pop nous annonce, en janvier dernier, une nouvelle collaboration, cette fois-ci avec Joshua Homme (Queens Of The Stone Age/Eagles Of The Death Metal) et un nouvel opus. Mais quel cachottier ! C'est dans le plus grand secret que "Post Pop Depression" a été enregistré dans le désert californien, inspiré par des textes qu'il a écrits au fil des années et magistralement mis en musique par Josh, qui n'a pas hésité à l'inviter, dans son Ranch de la Luna, ainsi que Dean Fertita, guitariste dans QOTDA, et Matt Helders, batteur des Artic Monkeys, à participer au projet.

Comme revenue de très loin, la voix d'Iggy nous hypnotise dès le premier morceau "Break Into Your Heart" et nous transporte dans un rock décadent. Emmené par des guitares gipsy, "Vulture" évolue dans un univers étrange et déroutant, comme perdu dans le désert. "Sunday", quant à elle, vous donnera envie de vous déhancher, pieds nus dans le sable chaud, avant de vous échapper vers d'autres lendemains. Puis, vous ferez une pause sur la route de la vie avec la ballade "Chocolate Drops". A travers ce voyage à cur ouvert, Iggy fait le bilan de sa vie, de ses amours désenchantées avec "Gardenia", de la vieillesse avec "In The Lobby", de la mort avec "American Valhalla"... Rien de plus normal, à son âge, de se poser ce genre de questions, il fêtera ses 69 ans le 21 avril prochain. " J'ai le sentiment que je devrais arrêter après ça ", s'est-il confié dernièrement. Nostalgique avec "German Days", il évoque des souvenirs de son escapade à Berlin avec Bowie dans les années 70. D'ailleurs, des similitudes avec le dernier album de son ami n'ont échappé à personne. Dans "Blackstar", Bowie faisait aussi un point sur sa vie, sa carrière, son histoire. "Paraguay", écrit il y a pas mal de temps, alors qu'il était en tournée avec les Stooges, clôture à merveille l'album. Ce sentiment de ras le bol général qu'il éprouvait à ce moment-là, lui donnait déjà envie de disparaître, de tirer sa révérence. Si "Post Pop Depression" est son dernier méfait, Iggy Pop peut être très fier de ce qu'il a accompli et partir la tête haute.

"J'ai eu les Stooges, puis David Bowie. Avec Josh, je retrouve une alchimie du même calibre" ~ Iggy Pop

Mon TOP 5 : Sunday, Vulture, Gardenia, American Valhalla, Paraguay

Le site : http://www.iggypop.com/

Aidan N. LeFloch

 



 





ULTRAROCK
13 av. Charles De Gaulle
Escalier D
78230 Le Pecq

ultrarockcontact@free.fr


Toute l'année, nous recherchons
des chroniqueurs ou des chroniqueuses
pour le site, tenté ?

© essgraphics 2011