Ecoute ULTRAROCK en live sur ton ordi
ou sur les ondes de la radio RGB 99.2
Ecoute les émissions en Replay !





RISING STEEL

"Return Of The Warlord
"






 



RISING STEEL

Return Of The Warlord

Mighty Music

Décidément, la scène grenobloise est très productive, de nos jours, et nous propose un bon paquet de groupes qui œuvrent tous sur la couleur du pur Heavy metal, je pourrais citer, entre autres : Lonewolf, Nightmare, Elvenstom, Electro Shock... Rising Steel s’est donc formé en 2012 et nous propose ici son premier album « Return of the warlord » (ça fait penser à un titre de Manowar, d’ailleurs), le premier EP du groupe « Warlord » remontant à l’année 2014 – un EP fort remarquable, qui plus est.

Contrairement à Lonewolf voire Elvsenstorm, ce n’est pas en Teutonnie mais plutôt du côté d’un Judas Priest, d’un Maiden, d’un Saxon ou limite d’un Dio qu’il faut regarder pour situer le style musical pratiqué par le groupe. C’est donc le très Priestien « Breaking the silence » qui ouvre le bal, un morceau au refrain qui fait mouche et où Emmanuelson, le vocaliste, nous montre ses capacités à monter assez haut avec sa voix.

Un cas intéressant au niveau de la scène français et une voix qui reste à suivre car, mis à part Joe Amore, on a très peu de chanteurs en France avec un tel registre – surtout officiant dans la langue de Sheakespeare et avec une très bonne prononciation. Même si Didier de Manigance est aussi très bon, il chante, quant à lui, en français.

Des compositions comme « The watcher » ou « Hell’s control » nous offrent un très bon heavy metal, certes pas d’une originalité flagrante mais superbement exécuté et qui tient relativement bien la route.

« Evil Master » se rapproche, musicalement, du grand Black Sabbath auquel on aurait ajouté une pincée des danois de Mercyful Fate, pour le côté occulte du morceau. « Rising Steel » reste dans la grande lignée du heavy US à la OMEN, DIO, un morceau qui fait le job et reste sans problème dans les bons moments de l’album. Moments qui sont, par ailleurs, assez nombreux.

Le groupe sait même élever un peu le tempo avec le très bon « People of the Moon » où la paire de guitaristes Tony Riffman/Mighty V. n’a rien à envier aux dieux que sont Tipton/Downing ou encore la paire Smith/Murray.

Un peu plus heavy rock, « Never give up » fait des merveilles et donne envie de tapoter du pied. Ce morceau nous offre des relents de Saxonite aigüe. Autre point en faveur du combo grenoblois : la production, énorme, dont le mastering a été confié à Audiosiege (Porltand, USA) et avec la participation de Brad Boatright (Corrosion of Conformity, Black Tusk). C’est aussi le producteur norvégien Terje Refsnes qui s’est chargé de l’enregistrement des voix.

La magnifique pochette colle parfaitement à un opus de pur heavy metal. Elle est vraiment superbe. Cerise sur le gâteau : le groupe a décroché un contrat avec le même label que les français de NO RETURN, le danois MIGHTY MUSIC et, pour un premier album, cela offre une belle carte de visite sur le CV.

Le site  : http://risingsteel.fr

Sniper



 





ULTRAROCK
13 av. Charles De Gaulle
Escalier D
78230 Le Pecq

ultrarockcontact@free.fr


Toute l'année, nous recherchons
des chroniqueurs ou des chroniqueuses
pour le site, tenté ?

© essgraphics 2011