Ecoute ULTRAROCK en live sur ton ordi
ou sur les ondes de la radio RGB 99.2
Ecoute les émissions en Replay !






TRANS-SIBERIAN ORCHESTRA
"Letters From The Labyrinth"

 



TRANS-SIBERIAN ORCHESTRA

Letters From The Labyrinth

Atlantic Records

TSO est un vendeur énorme aux USA. Des salles immenses remplies en quelques heures, le succès mérité mais indirect pour les architectes des fabuleux albums de Savatage, Jon Oliva et Paul O'Neill.

Basé sur des versions rock de chants de Noël interprétés par de nombreux vocalistes et instrumentalistes de talent, ce projet bizarre bénéficie pourtant d'un succès incroyable au sens premier du terme.

A ces chants de Noël, St Jon et St Paul aiment à rajouter des extraits des albums passés les plus orchestraux de Savatage (Les fabuleux « Wake Of Magellan » et « Dead Winter Dead »).

Peaufinez le tout avec des thèmes classiques de Mozart ou Beethoven et vous obtenez donc ce produit assez particulier qui laisse finalement peu de place à la création mais plus à une sorte de fraternité trans-rock sympathique, alors que le tout aurait pu tomber dans le plus parfait des ridicules.

Voilà pour la carte de visite globale du projet.

Pour l'album TSO de l'année dont nous devons parler ici, les recettes restent les mêmes.

On est toujours surpris par le côté très instrumental des albums de TSO et l'on se demande ce qui, au final, plait tant au public. Quel est ce petit truc en plus ? Le côté familial ? Le côté rock mais pas trop ? Le côté « je dis que j'aime pas les chants de Noël, mais en cachette, si, et comme c'est fait par un groupe de metal, c'est un bon alibi » ? Le côté meat-loafien de certains passages ? L'approche résolument progressive et, dans la structure, pas si commerciale que ça ? Les reprises rock-metal de morceaux classiques ?

Peut-être un peu le tout…

Sans trouver ça génial, beaucoup de gens apprécieront écouter cet album au moment des fêtes en préparant les cadeaux près du sapin ou bien en digérant, au coin du feu, somnolant, les trop nombreux chocolats ingurgités lors des repas trop longs.

Un album sympathique qui s'écoute comme l'on regarderait un Disney rassurant qui nous rappelle nos jeunes années tout en y mettant une pointe d' « adulterie »… Pour l'excuse !

Le site : http://www.trans-siberian.com/

Joh



Toute l'année, nous recherchons des chroniqueurs ou des chroniqueuses.
Tenté ?

contact : ultrarockcontact@free.fr