CHRONIQUES      INTERVIEWS      LIVE REPORTS        AGENDA       EMISSION

    
c   h   r  o   n   i   q   u   e   s
 

 
ABBATH Outsrider

Qui ne connaît pas ABBATH ? Ce musicien et chanteur à la voix caverneuse, un peu farfelu mais reconnu pour son réel talent, l’ex-membre d’IMMORTAL, nous revient avec son deuxième opus Outstrider qui, déjà avant sa sortie, avait fait couler pas mal d’encre suite au départ de KING, depuis ex-bassiste du groupe, à cause de certaines divergences sur le thème de l’album… Mais bon, qu’à cela ne tienne, ABBATH est de retour, avec un tout nouveau line-up.

Outstrider contient neuf titres pour trente-huit minutes de black métal sans trop de grosse surprise. ABBATH nous envoie ses compos aux multiples influences heavy métal qui font de Outstrider un album au tempo assez modéré, avec des parties solos sur chaque titres.

On peut se demander comment un personnage qui semble si éparpillé, avec lequel il est difficile d’avoir une conversation sérieuse plus de cinq minutes, arrive à pondre des compositions aussi carrées.

On sent bien qu’ABBATH s’est fait plaisir avec Outstrider : sur The Artifex, on retrouve des pigments de LED ZEPPLIN, des touches de BATHORY, et d’ailleurs son œuvre se termine par une reprise de ce dernier, Pace ‘till death. En réalité, cet album a des sonorités bien plus proches de ce qu’il avait tenté il y a quelques années avec I (notamment Harvest Pyre), que de ce à quoi il nous avait habitués avec Immortal.

Outstrider est un album qui s’écoute d’une traite et, si la musique d’ABBATH n’est pas du black métal d’une extrême violence, ce n’est toujours pas de la musique Mac Do accessible à tous.

Le site : https://www.facebook.com/abbathband/

Thy Nema


  © essgraphics 2011