CHRONIQUES      INTERVIEWS      LIVE REPORTS        AGENDA       EMISSION

    
c   h   r  o   n   i   q   u   e   s
 

 
POSSESSED Revelations Of Oblivion
Nuclear blast

Il aura fallu quasi trente-trois ans pour que sorte le successeur de « Beyond the gates » et, forcément, c’est un Possessed au line-up remanié à 90 % que l’on retrouve : il ne reste que Jeff, au chant, pour ceux qui ont suivi l’histoire du groupe, ce dernier est donc en fauteuil roulant. Le nouveau line-up nous propose donc Emilio Marquez à la batterie, Robert Cardenas à la basse, et Claudeous Creamer et Daniel Gonzalez aux guitares.

Les membres des death metalleux de Sadistic intent ont également participé à la reformation de Possèdes en 2007.

Après une intro plutôt sombre, c’est « No more room in hell » qui ouvre le bal et on a l’impression de se retrouver en pleine écoute de « Seven churches » tellement le style n’a pas changé, sauf peut-être la production, plus moderne.

Que ça soit « dominion », le sympathique « Demon », l’excellent « Graven », « Abandonned » ou encore « Ritutal », c’est du largement au-dessus de la moyenne que ce que n’importe quel groupe du même style peut proposer.

Les douze morceaux proposés ici tiennent la route et on reste un poil déçu que la voix soit un peu trop en retrait – le mix aurait pu être différent et cela aurait rendu la chose encore meilleure.

La pochette est juste magnifique et ce « Revelations of oblivion » est un très bon album de come-back pour nos godfathers du death metal.
Même si « Seven churches » reste intouchable, le groupe a réussi le pari de revenir par la grande porte.

Respect à mister Jeff qui, malgré son handicap, a toujours la même flamme qui l’anime.

Le site : https://possessedofficial.com/

Sniper


  © essgraphics 2011