CHRONIQUES      INTERVIEWS      LIVE REPORTS        AGENDA       EMISSION

    
c   h   r  o   n   i   q   u   e   s
 

 
SACRED REICH Awakening
Metal Blade Records

23 années représentent, pour certains groupes, une carrière entière. Pour d'autres, comme SACRED REICH, cela correspond à la durée entre deux albums ! C'est énorme mais, de toute façon, ce groupe est énorme à tous points de vue et c'est avec beaucoup de plaisir que je vous présente la chronique d'Awakening, digne successeur de Heal (1996).

Le son, les compos, les riffs et le chant, oui soyez rassurés, tout y est ! Ah j'oubliais l'artwork: magnifique, pas de doute le quatuor originaire de Phoenix n'est pas tombé aux oubliettes.

Au niveau du line-up, Phil Rind (basse et chant) ainsi que les deux guitaristes Rainey et Arnett sont présents depuis la création du groupe, c'est donc au niveau des fûts que cela change un peu, Dave Mc Clain reprend du service au dépend de Greg Hall et cela s'entend, tellement la frappe est grosse et les plans assez incroyables, il dynamise chaque instant de ces 31 minutes…Oui c'est vraiment un album de thrash à l'ancienne.

Le style ? Du pur thrash sans aucune concession, réalisé à la perfection et, du coup, on regrette déjà toutes ces Wasted Years… (Eddie ?? ahahaha) !

Awakening porte très bien son nom, surtout après 23 ans, le titre d'ouverture du même nom nous présente ces huit titres de façon posée mais cela ne dure pas, le tempo s'accélère laissant la place à des riffs hyper secs mais surtout hyper thrash. Le groupe n'a rien perdu non plus sur les parties guitares et les soli sont bien présents, un pur bonheur. Que dire du morceau "Salvation" ? Un masterpiece, mes ami(e)s, avec son petit pont façon vierge de fer.

Cet album nous renvoie plus à "Independent" (1993) qu'au dernier en date "Heal" (1996), et nul doute que nous aurons les dignes successeurs de "Surf Nicaragua" ou encore "Death Squad", véritable empreinte de Sacred Reich. Le groupe reste fidèle à son style musical et c'est tant mieux, après tout ce temps, on aurait pu penser à un revirement ou un album test dans un autre style. Il en est de même pour l'engagement social des paroles, c'est comme si le groupe ne s'était jamais arrêté.

Je suis dans les temps pour vous annoncer les concerts des 16 et 18 aout, Colmar et le Motocultor Festival, alors on prend ses places hein?!!
Bombe thrash de l'été 2019 !

Le site : https://www.facebook.com/sacredreichofficial/

Iron Sooty


  © essgraphics 2011