CHRONIQUES      INTERVIEWS      LIVE REPORTS        AGENDA       EMISSION

    
i   n   t   e   r   v   i   e   w   s
 
M E T A L D A Y S  2018


Interview réalisée par Emmanuelle Neveu , avril 2018 à Paris
 

Rencontre au sommet avec Nika et Boban, les organisateurs de différents festivals en Slovénie avec ce nouveau concept de vacances en musique… oserez-vous me suivre jusqu'au bout de la Slovénie ?
Il y en a pour tous les goûts : METALDAYS pour les fans de Metal, le petit frère WINTER DAYS OF METAL pour l'hiver, OVERJAM pour les fans de reggae, MOTORCITY pour les fans de moto et de rock, il n'y a qu'à choisir, nous allons nous occuper des METALDAYS et des WINTER DAYS OF METAL.

 

UR : Est-ce que les METALDAYS sont une affaire de famille ?

Oui, nous sommes une famille et nous travaillons ensemble sur METALDAYS depuis 2013. Nous n'avons jamais fait partie de gros groupements ou de business. On n'a aucun sponsor et nous sommes libres de soigner les petits détails comme on le souhaite.

METALDAYS n'a pas toujours eu cette appellation n'est-ce pas ?

Oui nous avons débuté en 2004 sous le nom METALCAMP puis notre associé a décidé de prendre une nouvelle direction et nous avons été obligés de changer le nom de l'évènement.

Votre concept vacances et musique est aussi une philosophie de vie ?

Tout à fait, nous amenons les festivaliers à réfléchir sur leur empreinte écologique sur l'environnement par leurs actions. Si l'on peut amener une façon de penser et de se comporter plus écologique, c'est gagné.

Combien de personnes travaillent sur le festival ?

6 personnes à l'année puis à l'approche des festivals, 10 à 15 personnes et sur le festival on peut monter jusque 450 personnes pour 12 OOO personnes pour 5 jours de musique et 7 jours de détente.

Vous avez eu l'idée d'organiser les WINTERDAYS OF METAL ?

WINTERDAYS of métal est le petit frère du METALDAYS. C'était la seconde édition cette année qui combine un petit fest en indoor dans une belle vallée du nord de la Slovénie, avec la même philosophie que les METALDAYS et un package « ski and Fun » et musique pour les 4 jours et aussi un bonus pour l'Aquaparc et hôtel si l'on veut qui va couter environ 200 euros.

Comment en êtes–vous arrivés à développer le concept sur plusieurs festivals en été OVERJAM (Reggae), MOTORCITY (Moto et Blues) METALDAYS (Rock métal) et en hiver WINTER DAYS OF METAL (indoor Rock Dark Metal)?

On devait le faire pour se différencier et garder notre monopole et aussi pour que le public ne se lasse pas. Le site exceptionnel, la rivière et la plage offrent un cadre intéressant. Les différents styles de musique attirent des personnes différentes et c'est toujours passionnant d'organiser ces moments.

Comment choisissez-vous les groupes ?

Le booking se fait surtout avec les groupes disponibles à nos dates et qui rentrent dans le concept de chaque fest. C'est Boban qui gère cet aspect. Les critères sont souvent les mêmes, si le groupe a une actualité (sortie d'album) ou s'il n'est pas venu depuis plusieurs années. Certains ont pris une plus grande notoriété, il faut composer avec tout cela.

Il n'y a pas de règles ?

Pas vraiment, on essaye d'avoir un roulement tous les trois ans. Ce n'est pas basé sur les propres goûts musicaux de Boban. On reçoit environ 140 groupes sur 3 scènes en 4 jours. On défend beaucoup les jeunes groupes locaux.

On pourra prendre les tickets un an à l'avance sur place ?

Oui on peut le faire ainsi que pour les WINTERDAYS OF METAL, cela va coûter 160 euros sur place.

Comment recevez-vous la presse et les photographes sur le terrain ?

En ce qui concerne les prises de vues live, nous ne sommes pas décisionnaires du temps et des autorisations, ce sont les managements des groupes qui sont parfois très stricts et malheureusement on ne peut rien y faire. Dans la majorité des cas, 3 titres sont autorisés mais ca peut être moins. Pour l'espace Presse, on prend soin des professionnels car on a été dans ce cas auparavant ce qui nous permet d'anticiper les problèmes.

Existe-t-il un livret pour guider le festivalier ?

Pas à proprement parler mais un journal le « DAILY METAL » qui donne des infos tous les jours sur tout ce qu'il y a à faire en dehors et dans le festival. Nous collaborons avec des agences de canyoning, saut en parachute, etc … qui font des offres chaque jour pour les festivaliers.

Notre site www.metaldays.net est plutôt bien conçu et nous vous conseillons d'y faire un petit tour pour en savoir encore plus. Pour les tickets www.mhshop-online.com . Le festival est plus proche que vous ne le pensez.

Emmanuelle NEVEU

© essgraphics 2011