TREPALIUM janvier 2005

Peux tu présenter Trepalium et nous raconter brièvement l'histoire du groupe?

Harun (guitare) : Tout a commencé durant l'année 2001. J'avais lancé le projet avec Ludo et une boite à rythme... On s'était dit que l'on trouverait d'autres membres pour former un "vrai" groupe. Un jour, par hasard, on a assisté au dernier concert du groupe de métal dans lequel Nico et Sylvain officiaient. On leur a donc proposé de nous rejoindre. Branchés par le plan, on a fait quelques dates ensembles et une démo avant de rencontrer Kéké sur l'une de nos dates lors d'un boeuf... On a par la suite enregistré une 2ème démo qui nous a permis de bien tourner et de signer chez Holy records pour deux albums !

Y a-t-il un concept autour de l'album « through the absurd » ? Ou sont ce des morceaux non liés les uns aux autres ? Quels sont vos thèmes de prédilection ?

Kéké : Throught the absurd est un album sur la folie. Au fil des morceaux les textes parlent de toutes les dérives humaines qui mènent à la démence. Cet album est un développement de notre quotidien et de ses dérives

On retrouve des membres de Gojira à la production et sur un morceau de l'album, êtes vous fans du groupe ? Sont ce des amis ?

Ludo (basse) : Ce sont effectivement des amis, on les connaissait avant d' enregistrer là-bas, et encore mieux depuis qu'on a fait cet album, sinon on aime bien leur musique, et on apprécie leur démarche, mais ce n'est pas une de nos influences "majeures"...

Comment s'est faite la signature avec Holy records ?

L : Avec un très joli stylo à bille que l'on peut trouver dans toutes les bonnes papeteries !! Et plus sérieusement c'est après un concert avec "Misanthrope" que les boss d'holy se sont intéressé à nous, après avoir rompu la glace ils ont envoyé un deal qu'on a lu avec attention. Cela a pris du temps car on ne connaissait rien à ce business.

Croyez-vous que vu le style de groupes habituellement signés par le label, vous avez fait le bon choix et pourquoi?

L : On n'a pas à juger Holy records par rapport aux autres groupes qu'ils ont signés, ils font du très bon boulot pour nous et ça nous suffit amplement. Il est vrai qu'une majorité de groupes signés par Holy ne fait pas dans notre créneau, mais il y a aussi des groupes comme "Natron" ou "Ominous". Cela montre bien leur ouverture d'esprit et la richesse musicale que possède ce label.

Les influences Cannibal corpse et Pantera sont très présentes sur l'album, penses-tu, dans le futur, élargir l'horizon musical du groupe à des mélanges encore plus larges ou alors continuer dans un mélange brutal death / Power metal ?

Kéké (chant) : Nos influences sont diverses et variées et nous puisons dans tout ce qui se présente à nos oreilles y compris des choses totalement éloignées du milieu métal. Nous allons continuer sur cette lancée en mélangeant et métissant divers styles afin de faire évoluer notre musique. Nous ferons toujours du power brutal death mais tout en accentuant notre recherche mélodique sur quelques choses de plus large.

Que représente la scène New wave of american heavy metal à vos yeux ?

K : Euh... Rien!

H : Ouais... disons que cette scène ne m'intéresse plus vraiment. je suis plus accros à la scène scandinave et européenne en générale.

L : Pour ma part, je trouve que la nouvelle « vague of France de métal » est plus riche.

On a de plus en plus tendance à voir des packages extrêmes avec 8 ou 9 groupes, que pensez-vous de ce genre de tournées ?

K : Perso, quand je vais à un concert avec autant de groupes j'arrive vite a l'overdose.cependant cela permet de voir deux trois têtes d'affiche dans la même soirée.

Quels sont vos projets pour 2005 ?

L : Enregistrer le nouvel album et faire un maximum de dates.

Sniper.