TWILIGHT OPHERA
interview de Mikko Häkkinen, chanteur et parolier de Twilight Ophera.

Le groupe fête ses dix ans d'existence!!! Les membres ont souvent changé. Pouvez-vous nous en dire plus sur le line-up actuel et « l'Ordre du Diadème Sanglant » ? Quels sont ces membres qui vous ont rejoint pour Descension ?
Un moment de lutte a suivi la sortie du second album “Midnight Horror”. Actuellement, il reste seulement deux membres fondateurs du groupe ; Toni Näykki et Timo Puranen. Heureusement, cela a toujours été Toni le compositeur principal et l'homme derrière la vision musicale. J'ai hésité avant de remplacer Sauli au dernier changement de décennie. Après tout ces changements, tu peux dire que Twilight Ophera est nous trois.
Pendant la création de notre dernier album “Descension”, nous avons réalisé que nous voulions quelque chose de différent cette fois ci. La musique était étendue et unique. Nous avons donc voulu que cela sonne comme un genre d'opéra torturée dans laquelle des chanteurs possédés et des musiciens maudits luttent pour rendre le scénario fou plein de vie. Nous connaissions diverses personnes avec le talent et le bon esprit pour. Nous les avons donc contactées . Le résultat final était excellent. A tel point que nous voulions poursuivre ce thème sur les couvertures d'où la naissance de « The Order of the Sanguine Diadem ». Tous les participants à cet album ont été captivés par le résultat.

Votre musique inclus de nombreux éléments, eux-mêmes variés ; des sons et effets de différents styles. Qu'est-ce qui influence les compositions ? Et dans quelle catégorie aimeriez-vous voir Twilight Ophera rangé?
Cette question serait plutôt destinée à Toni qui créé toute la musique aujourd'hui (avec l'aide de Timo sur des parties orchestrales). J'avoue qu'il y a cette fascinante accumulation d'influences et de diversité dans la musique. Je sais que Toni a écouté beaucoup de vieux Emperor, Arcturus et Therion à ce moment là. Néanmoins, vous pouvez entendre des traces de King Diamond par exemple. Après le dernier album, on a désiré diminuer les composants habituels d'heavy metal et ajouter plus d'éléments sinistres et d'expressions théâtrales.
Il est sacrément dur de donner une unique catégorie à notre musique sans pour autant la mettre dans un moule, limitant son ampleur. Je comprends que la répartition des groupes en différents sous styles facilite grandement la découverte de nouveaux groupes pour les gens. Surtout ces temps-ci ; il y a une telle somme de nouvelles musiques mises en vente. Je crois que la meilleure description pour nous serait quelque chose comme Métal symphonique sombre ou Métal chaotique.

“Descension” est votre quatrième album. Ressentez vous une évolution musicale depuis le premier ? Comment la décririez-vous  ?
Beaucoup de choses ont changé mais le noyau reste le même. Quand ce groupe s'est formé, son idée fondamentale était de rendre les parties aux synthés et celles orchestrales plus extrêmes (il y a plus de dix ans, cela n'était pas aussi commun que ces dernières années). La musique est encore dans cette atmosphère et ses parties symphoniques demeureront jusqu'à sa mort. Evidemment, la technique et la production sont bien mieux et j'aimerais ajouter que nous avons écarté de nombreuses influences “sûres” et traditionnelles et nous avons évolué vers un art plus unique en créant notre musique via des méthodes distinguées.

Les paroles sont écrites par Mikko Häkkinen et la musique est compose par Toni Näykki. Est-ce que les paroles naissent des compositions ou inversement ? Comment joigniez-vous ces deux éléments  ?
La méthode de création des titres de Twilight Ophera s'est fait au commencement par la musique puis l'histoire est écrite et incorporée dedans selon les émotions, humeurs et visions qu'elle m'apporte. La musique n'est pas la forme d'art adaptée pour rendre les mots vivants. L'outil idéal pour cela est la littérature à mon avis. J'ai toujours souhaité que mes paroles soutiennent la musique et non l'inverse. Jusqu'à ce nous décidions de faire autrement la prochaine fois ; j'écrirais une histoire et Toni composera le morceau pour elle.

Cet album nous conduit à une atmosphère sombre, par la musique mais également les paroles. Le titre Descension me semble assez explicite . S'il vous plait, expliquez-nous le concept. Pas du tout d'espoir, ni de foi?
Descension parle de la mortalité et du côté sombre de l'homme. C'est un voyage dans les profondeurs de l'humanité où la bête que l'on renie, celle de la folie et de la vérité, ment, restant cachée et attendant les moments faibles de chair qu'est l'esprit. Les paroles sont très nihilistes et anti-religions. La vie est l'unique aperçu de lumière que l'homme a donné et c'est une tragique danse remplie d'illusions et chaos. Tout cela peut-être emporté avec un léger changement de mouvement dans le modèle de cette danse. L'espoir et la foi sont des drogues pour engourdir la palpitante vérité.

Il y a quelques années, le groupe a changé de label, quittant Cacophonous Records. Etes-vous satisfaits du travail fait par Low Frequency Records?
Absolument. Ils nous ont donnés du soutien et des moyens pour créer notre art même si cela a été, à quelques étapes, insensé au niveau commercial. Ils ont l'air de vraiment croire en notre musique plutôt que nous voir comme une unité rentable financièrement. Malheureusement, c'est un petit label avec des ressources limitées. Notre accord avec eux s'achève après cet album donc nous regarderons les autres offres.

Est-il prévu que Twilight Ophera ET “The Order Of The Sanguine Diadem” tournent en Europe ?
Nous partirons en tournée uniquement si nous pouvons reproduire la même forme de vie magique présente sur « Descension ». Donc il n'y aura pas de “demi-concert” ; c'est soit la totale, soit pas du tout de tournée. Nous espérons pouvoir mais nous devons voir si les moyens nous sont donnés.

Quels sont les projets de chaque membre ?
La vie de Toni est la musique et il joue dans divers groupes (Soulgrind, Million Dollar Beggars etc.) donc de nombreuses choses différentes. J'ai deux autres groupes plus ou moins actifs, Thyestean Feast du dark metal avec des guitares mélodiques et Draugnim qui est plus proche du folk métal. Twilight Ophera reste cependant la priorité pour nous tous.

Et enfin, souhaitez-vous ajouter quelque chose?
Pas grand-chose à ajouter. Allez empoigner notre album de vos sales mains et donnez lui sa chance. Ce n'est pas pour les auditeurs impatients mais si vous vous permettez la descente, je garantis que cela vous laissera troublé. Soyez dégoûté ou impressionné, ce n'est pas une musique à laquelle on ne peut pas prêter attention.


C r i c h t i n e