AMPLIFIER + Time To Burn 30/05/05 au Nouveau Casino

AMPLIFIER a eut la riche idée de venir promouvoir son album signé chez SPV au Nouveau Casino sans faire payer le concert. Quoi de mieux pour attirer les curieux dans notre petit monde du metal et du rock?

C'est TIME TO BURN qui à la lourde tâche d'ouvrir le feu avec son Emocore. TIME TO BURN est un jeune groupe français plein de bonne volonté et de qualités. La première et non des moindres : ça joue plutôt pas mal. Mention spéciale au batteur au style très visuel. Par contre on ne peut pas dire que l'interaction avec le public soit leur fort, à peine un mot ou deux au milieu ou en fin de set pour remercier qui de droit et une ou deux réponses à des amis dans la salle, la timidité du groupe face à un Nouveau Casino presque plein n'est pas a démontrer. Niveau musique j'avoue avoir décroché par moment, à ma décharge ce style de musique veut que les vocaux soient hurlés de façon assez monotone ce qui n'aide pas forcément à différencier les morceaux les uns par rapport aux autres et ne connaissant pas les compos la musique ne m'a pas été d'un grand secours. Un groupe un peu jeune donc niveau présence scénique, mais plein de promesse dans ce style particulier.

AMPLIFIER débarque après un temps assez long d'entracte. Ce groupe nous propose donc de découvrir leur musique (un genre de Rock Indé gonflé aux rythmes faisant penser à du Stoner). Le son est un peu meilleur, bien que j'ai eu un peu peur sur le premier titre.

La voix du chanteur est assez chaude mais manque un poil de puissance, dommage les vocaux m'ont semblé bien exécutés. Sur scène ça bouge pas mal, le batteur est un furieux de précision, on voit que le groupe est content de jouer. Mais comme pour leur première partie, la communication a du mal à s'établir, entre les morceaux nous avons droit à peine à quelques mots, on ne peut pas dire que le groupe soit à l'aise pour ameuter une salle.

Les titres de leur album défileront tout au long du concert (assez long tout de même) les ambiances succédant à des passages plus rythmés. Le guitariste chanteur rencontrera quelques problèmes avec son pied de micro mais il s'en sortira assez pour gérer ses nombreux changements d'effets et de guitares tout au long du concert.

Une soirée intéressante, un public pas très métal pour des artistes prometteurs. A suivre concernant la chronique de l'album sur les pages d'Ultrarock.

V.