Home  - Live reports

BLIND DEAF & DUMB + AHORA + SANTA FE   12/05/07, la scène Bastille, Paris

Pop rock au programme du concert de ce soir organisé par Elianor qui commence à se tailler une très bonne réputation dans le milieu très fermé des shows parisiens. Tous les groupes présent sur cette affiche sont passé par le mélodie Studio tenu par Didier Chesneau à Dreux. Il est donc tout naturel de le retrouver aux manettes pour le son qui sera nickel toute la soirée. Pour le lieu il s'agit de la scène Bastille, une salle assez agréable à mi chemin entre le club et la salle de concert.
Lorsque nous arrivons le premier groupe est déjà sur scène en train de jouer son premier titre. Il s'agit d'un gros rock porté par un chant féminin. Ça groove plutôt bien musicalement, mais un je ne sais quoi nous gène dans les mélodies qui pour l'occasion finissent par toutes plus ou moins se ressembler. La méconnaissance de leur musique n'a pas dû nous aider à bien les différencier. Les paroles sont en français, et c'est plutôt bien écrit. SANTE FE serait en quelque sorte au rock ce qu'un Benabar serait à la chanson à texte. L'ensemble est bien exécuté, avec un peu plus de mélodies on aurait applaudi des deux mains.
C'est au tour d'AHORA d'investir la Scène. Leur rock nous a tout de suite fait penser à du MATMATAH. Un côté énergique, des paroles en français assez personnelles et un son assez rock/pop oldschool, à l'opposé des sons Nu Rock actuels. Cette fois nous avons à faire à un chanteur. La scène est mieux géré que par le groupe précédent, le groupe essaye de faire bouger un public manifestement amorphe ce soir. Pas de doutes on est à Paris...
AHORA souffre du même problème que SANTA FE, au premier titre on se dit que ça le fait et puis au fur et à mesure du concert on fini par s'ennuyer. Peu de changement de relief d'un titre à l'autre, des mélodies qui n'en sont pas assez pour créer des ambiances particulières pour chaque morceau. Dommage, car le groupe semble jouir d'une bonne expérience scénique. A revoir avec éventuellement un public plus chaud histoire de se faire une idée avec une autre ambiance.
BLIND DEAF & DUMB monte enfin sur scène. Nous ne vous cacherons pas que nous sommes venu principalement pour eux. Nous avions fortement apprécié leur premier album lors de sa chronique dans nos pages. Pour ce concert le groupe à choisi de nous jouer plus de titres du second album à venir que tirés du premier album. Ce fut donc une découverte totale. A priori le prochain album promet d'être plus sombre et atmosphérique que celui que l'on connaît. Katia rencontre les mêmes problèmes avec ce public amorphe venu regarder les concerts comme un troupeau de vaches découvrant le nouveau TGV. Au milieu du set nous aurons droit à une reprise très personnelle de Eleonor Rugby et le concert se terminera par le tube présent sur leur premier album sur lequel votre serviteur fut tenter de headbanguer en gros metalleux refoulé qu'il est.
Un concert en demi teinte donc. Pas forcément à cause des groupes qui n'ont pas démérité ce soir, mais à cause d'un public pourtant venu nombreux, mais aussi peu réactif qu'un flan trop cuit. Dommage, toute les conditions étaient là pour offrir le top du top, a croire que cela n'est pas encore assez pour le public parisien... A revoir donc... en province de préférence.

V.

www.ultrarock.net