Home  - Live reports

DEATHSTARS + MORTIIS + LYCOSIA, le 02/04/2007 à la Locomotive, Paris

Après une première date annulée pour cause de première partie de Cradle Of Filth, Deathstars était de retour de soir à Paris. Et là, première mauvaise surprise de la soirée, notre bonne vieille capitale a été victime d'une désertification accélérée, il n'y a vraiment pas beaucoup de monde à la Locomotive. A moitié vide ou à moitié pleine. Vous me direz le trajet rejoignant les toilettes au bar et le bar à la fosse se fera plus aisément. Les absents ont toujours tort.

Tout commence dans la petite loco, Lycosia délivre un set très sympathique, dans une ambiance très Depeche Mode, new wave, une alternance de morceaux des deux derniers albums « Lycosia » et « Apokalipstik ». Un public très réceptif, vraiment très sympa. A revoir dès que l'occasion se présente.
Un grand merci pour cet apéritif du meilleur goût. On en redemande.
Les choses sérieuses commencent. Enfin sérieuses, je m'avance un peu. Mortiis arrive sur scène, cette fois-ci, sur la grande Loco. J'avais un peu écouté leur dernier album, et franchement, je n'avais pas été plus emballé que ça. Comme quoi, il faut toujours se fier à sa première impression. Les morceaux se suivent et se ressemblent pour mon plus grand malheur auditif. Musicalement, cela se situe entre un Ministry première génération de seconde zone et un sous Prodigy situé au bas du rayon d'un supermarché hard discount quelconque. Et ça c'est pour le meilleur. La voix est horrible, un gnome qui crie de manière aléatoire en évitant soigneusement de respecter des lignes de chant.
Enfin, d'après ce que j'ai vu, il y avait un public plutôt content de leur show. Les goûts et les couleurs, bref. Heureusement, après cela, nous eûmes droit à la diffusion du Appetite For Destruction de Guns n Roses. Plus efficace que n'importe quel cachet d'aspirine.
Enfin arrive Deathstars, le son est très bon, le groupe sait faire le show. Nous avons droit à un set carré et très pro. Bonne communication avec le public. Les tubes s'enchaînent sans aucun temps mort, « Blietzkrieg », « Motherzone », « Cyanide » ou bien « Play God ». L'ambiance est très bonne, on a de la place pour bouger à notre aise. Deathstars en plus d'être un bon groupe de studio comme le prouve leurs derniers albums «  Termination Bliss » et « Synthetic Generation » démontre qu'il est aussi bon groupe de scène. Une très agréable surprise. Le show se termine pour une fois pas trop tard à la Locomotive et pour une fois pas de sprint final pour attraper le dernier RER.

Au final, une bien bonne soirée malgré une absence flagrante de public.

A bientôt pour de nouvelles aventures,

ML

www.ultrarock.net

 





























www.ultrarock.net