CHRONIQUES      INTERVIEWS      LIVE REPORTS        AGENDA       EMISSION

    
l   i   v   e       r   e   p   o   r   t   s
 


 
GORGON + CHABTAN + NEMOST + SEKHMET
le 26 Mai 2019,
Le Gibus, Paris

Live report au Gibus pour UltraRock en ce dimanche soir placé sous le signe du Metal.

Du Metal certes, mais pas n'importe lequel : du 100% français.

Organisé par La Kave , l'affiche annonce 4 groupes : Sekhmet , Nemost , Chabtan et Gorgon .

Sekhmet est une formation Heavy Metal de 5 musiciens originaires du Havre. Les riffs puissants mettent rapidement dans le bain. Le son en façade est assez bon et le public réceptif. Le frontman est très présent sur scène. Très bonne prestation du groupe dans l'ensemble.
Petite cerise sur le gâteau avant de clôturer le set, un featuring de Raf Pener, chanteur de T.A.N.K, sur le titre « Ashes and Dust ».


Alors que Nemost se prépare lors du changement de plateau, la salle se remplit de plus en plus. Les parisiens jouent du Death Metal Mélodique Progressif. Le groupe fait rentrer le public du Gibus dans son univers doté de très bons riffs. Le jeu de scène est maîtrisé quoiqu'un peu statique parfois. Je note un problème de double grosse caisse et de basse, trop bas dans le mix en façade, mais ceci est vite réglé et les morceaux s'enchaînent.
Leur avant-dernier morceau sera joué en live pour la première fois.


Chabtan vient de Paris, son registre est du Death à tendance mélodique. Le concept musical et original de cette formation s'inspire de la mythologie méso-américaine (artwork, paroles, maquillage…). De fait, le maquillage est de mise et l'intro du concert travaillée. Le son est puissant, les morceaux efficaces et les riffs accrocheurs.
Les fans (plus nombreux) sont bouillants et rentrent facilement dans les circle pits que le chanteur ne manque pas de lancer à plusieurs reprises. Le groupe profite de cette date pour tourner un clip, raison pour laquelle le titre clôturant leur set sera joué deux fois pour les besoins du montage.


Point culminant de cette soirée : Gorgon . Le nouvel album « Elegy », sorti en janvier 2019, marque le retour sur les planches de la formation parisienne après deux ans d'absence. Je trouve l'artwork d'« Elegy » particulièrement réussi et il vient s'incruster à merveille sur la grosse caisse. Le style de Gorgon est du Death Metal Symphonique, costumes et maquillage sont à l'honneur également. L'atmosphère tragique, froide, épique, occulte de leur musique s'installe dès le premier morceau. Le son est brut, la mise en scène travaillée, les lumières sombres et l'ambiance est dark.
Gorgon joue bien et joue parfois vite, très vite (certains riffs exécutés avec maestria affolent le métronome !).
Contrairement aux précédentes formations, ils communiquent moins avec leur public. Ceci, à mon sens, creuse un fossé, mais l'assemblée est tout de même happée par leur univers et la magie opère. Après tout, l'envoûtement doit certainement passer par cette mise sous influence.

Gorgon donc déroule son set d'1h30 et clôture avec talent et virtuosité ces 4 heures de French Metal.


Conclusion : une bonne dose de metal comme la France sait en produire. Un mix parfois perfectible en façade et un plan de feu minime, mais les concerts furent excellents, la foule et moi-même ravis des prestations des groupes. L'affiche proposée par la Kave a su attirer suffisamment de métalleux pour offrir aux 4 formations du répondant, malgré une affluence relativement faible, conséquence d'une date programmée un dimanche soir. Cela n'a pas empêché Hubert , créateur de la chaîne «  Metalliquoi  ? » d'être présent dans la salle également. Pour la petite histoire, il avait d'ailleurs consacré une de ses émissions intitulées « Made in France » il y a 2 ans à Sehmet , Chabtan et Gorgon . La boucle est bouclée.


Merci à la Kave , au Gibus et au «  Big Four  » de cette soirée qui peut me compter dorénavant comme nouveau fan.


Harmograf



:: GORGON ::




:: CHABTAN ::





:: NEMOST ::




:: SEKHMET ::






© essgraphics 2011