MORBID ANGEL / HATESPHERE / TALES OF BLOOD

13 avril 2005 Paris Elysée Montmartre

Voici donc le grand moment attendu par beaucoup de fans de Death Metal, la tournée Masters of chaos qui est la première depuis 1996, avec le grand et charismatique David vincent.

L'Elysee montmartre était dans configuration presque maximum, avec quand même les rideaux sur le coté et c'est à peut 90 personne qui s'étaient déplacés pour voir Morbid Angel avec le line up des premiers opus, c'est-à-dire de « Altars of Madness » au live « Estrangled in chaos »,( comme tout le monde le sait, sur les trois opus suivants c'est donc Steeve Tucker qui a assuré la basse et le chant au sein des floridiens... )

Je ne ferais pas de commentaires surTales of blood étant donné que je suis arrivé vers 19 h 45.

Ayant raté HATE SPHERE lors de leur passage avec Kreator, j'ai donc pu profiter cette fois de l'intégralité du show des danois qui fut bien sympathique. La musique des danois est fortement influencée par le death mélodique suédois, le thrash métal cher a Slayer et enfin le hardcore au niveau de la voix, le groupe a pioché dans tous les albums de sa discographie et a proposé aux parisiens un set bien compact, plus que puissant et on a pas vu passer les quarante cinq minutes imposées au groupe qui fut très bien accueilli par le public.

IL est 21 h 10 quand les lumières s'éteignent et que les maîtres du chaos montent sur scène, le back drop se trouvant derrière la batterie représentant un gros logo de MORBID ANGEL . C'est avec « Rapture » que le groupe commençe son concert et c'est parti pour 85 minutes de death metal brutal. Le son est, tout le long du set de l'ange morbide démentiel, l'un des tout meilleur son jamais obtenu pour un groupe de métal a l'Elysée montmartre. Le groupe axe son concert sur « Altars of madness » d'ou est tiré joué pas mal de classiques « Immortal rites », « Maze of torment », « Lord of all fever and plagues », « Blasphemy », « Evil spells », le hit du groupe « Chapels of ghouls » que le groupe nous ressort a chaque fois. Les albums covenant et domination ne sontt pas oubliés avec des morceaux tel « Pain divine », « Blood of my hand », « When the slimes lives », « Dominates », « Gods of emptiness », seul l'album et pourtant cultissime « Blessed are the sicck » est un peu mis de coté et nous n'avons eu le droit qu'a « Days of suffering » ce qui fait peu vu le nombre de classiques présents sur cet opus, je citerais par exemple « Brainstorm » ou « Fall from grace ». En tout cas David Vincent est vraiment le frontman ultime du death metal possédant un charisme hors du commun et il y a pas photos avec Steve Tucker. Un peu comme Kreator deux mois plutôt, mais dans un registre beaucoup plus extrême, Morbid Angel a atomisé l'Elysée Montmartre et cette tournée restera gravé je pense a jamais dans la mémoire des jeunes fans n'ayant jamais vu la formation. Le dernière concert avec Mister vincent remonte a plus de 9 ans, il restera gravé aussi dans celui de ceux ayant vu le groupe lors sa période glorieuse (91-93). Chapeau bas messieur et welcome back Evil D.

Sniper