Ecoute ULTRAROCK en live sur ton ordi
ou sur les ondes de la radio RGB 99.2
Ecoute les émissions en Replay !
                                                         

TAAKE + The 3rd Attempt +Orkan + Dominanz

  Glaz'art, Paris 08/10/15







TAAKE + The 3rd Attempt + Orkan + Dominanz 08/10/2015

Ah qu'est ce que c'est cool un concert au Glazart, surtout depuis l'ouverture de la plage.

19h10 : Dominanz jouent et ça commence fort, vraiment dommage que ce groupe n'ait pas eu la chance de jouer devant une salle comble, à vrai dire, lors de leurs passage nous devions être 30 ou 40 tout au plus. C'est vraiment dommage car ce groupe envoie un son terrible. Un charisme et de la prestance sur tout d'une setlist bien faite du début à la fin : ça tabasse avec une petite pointe de Doom histoire de pimenter légèrement le show. En bref, une bonne claque dès le début de soirée.

19h55 : Entracte

20h10 : C'est l'heure d'Orkan. N'étant pas trop fan sur album, autant voir ce que ça donne en live. La salle est un peu plus remplie, ça commence à se bouger un peu. Dommage : les compos sont bien faites mais le groupe à l'air fatigué. Il manque certain de charisme, on en oublie quasiment le but d'une seconde partie. Mais bon, ce sont des choses qui arrivent, on ne peut pas avoir la pêche tout le temps et c'est peut-être la faute également au manque de public. Ça casse un peu la motivation, mais sinon, musicalement, ça passe pas mal en live. En espérant les voir un peu plus en forme sur scène une prochaine fois.

21h00 : Le public commence à venir pour The 3RD Attempt. Allez on se prépare.

21h10 : Le groupe arrivea sur scène, Blood Pervertor a toujours autant de charisme sur scène et il y n'a rien à dire à part que c'est une grosse claque. Là nous avons droit à une vraie première partie qui chauffe la salle à fond, la fosse commence à se bouger de plus en plus. Odemark a une présence terrible avec son barbelé autour du bras, les morceaux de Born in Thorns passent vraiment bien en live et le fait de gueuler après le public fonctionne à merveille. Du blast bien gras, The 3RD Attempt sait comment chauffer la salle un peu perplexe du début de soirée. Les esprits s'échauffent avant le vent glacial norvégien de Taake. Un set de 50 minutes sans problème, un show violent, du charisme, de la haine, voilà, le résultat est présent et ça envoie du bois.

22h00 : La pause avant la chute de cette soirée.

22h10 : C'est le moment final de la soirée, l'arrivée du chaos norvégien orchestré par Hoest, le moment de guerre tant attendu. Une petite intro bien sympa avant de lancer « Nattestid Ser Porten Vid, Part I », Hoest arrive en dernier sur la scène et, à ce moment, le chaos commence dans le public. Tout le monde tombe sous la puissance de ce morceau. Revoir Taake au bout de quatre, toujours aussi violent et charismatique sur scène, toujours autant de haine dans leurs prestations… Ça continue avec « Over Bjoergvin Graater Himmerik, Part IV », le show ne perd pas de punch, le public continue la guerre dans la fosse. « Hordalands Doedskvad, Part I », « Hordalands Doedskvad, Part II », « Hordalands doedskvad, Part III », ces trois morceaux continuent leur écrasement du public, Taake a conquis la salle et continue son immersion dans le froid glacial de la Norvège. Au tour de « Myr », les hurlements font froid dans le dos, l'atmosphère est énorme mais, bordel, quelle chaleur dans la salle mais quel délire avec ce morceau à base de banjo ! Un mélange énorme entre distorsion malsaine et cet instrument. Arrive un des morceaux les plus terrible de Taake « Fra vadested til vaandesmed », le public hurle et ça se déchaîne dans tous les sens, la fosse n'est plus qu'un véritable champ de bataille. La bière coule à flot et ça se percute dans tous les sens. C'est au tour de « Umenneske », une compos un peut thrashy mais pas pour longtemps … le Black Metal reprend le dessus avec « Gamle Norig », une bonne claque. A la fin de « Orm », Taake quitte la scène sans un mot. Pensant que le show était fini, le public commence donc à quitter la salle... Mais non, ça ne se passe pas comme ça avec eux, ils n'ont pas dit leur dernier mots et reviennent sur scène pour deux autres morceaux. « Nordbundet » et « Du ville ville Vestland ».

23h10 : la soirée se termine doucement. Compte rendu pas difficile : Dominanz terrible ; Orkan aurait pu mieux faire ; The 3Rd Attempt grosse claque, Taake achèvement.

Stay Brutal.

Carnage.

 
© essgraphics 2011