Home  - Live reports

THE ARRS + ONESTA+ LOKURAH, 09/02/2007 à la Boule Noire, Paris

La Boule Noire était quasiment pleine ce soir pour accueillir la release party du « trinité tour », L’album étant sorti au début de la semaine (et déjà chroniqué sur notre site). Pour soutenir The ARRS sur cette date parisienne, Lokurah et Onesta sont de la partie !
Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il y a du beau monde qui passera dans la salle ce soir ! En vrac nous verrons, la bassiste d’Aqme, les guitaristes de Mass hysteria et Caedes et nombre de jeunes musiciens issus de diverses formations franciliennes ! L’immense majorité du public (pour ne pas dire tout) est venue pour voir ce que donne les titres du dernier album sur scène !

En attendant, Lokurah monte sur scène pour une petite demi heure, le public n’est pas très enthousiaste, ce qui est souvent le cas des groupes de première partie, dommage pourtant, car on assiste du bon métal hardcore, à suivre de près. La foule réagit mieux à Onesta, du très bon hardcore old school, influencée par les pointures du genre comme Madball, bref du très bon là aussi. La fosse en garde sous le pied car d’expérience, on sait qu’avec The Arrs, il faudra être au top de sa forme. Il fait chaud dans la salle (réchauffement de la planète ?) et notre grand âge nous oblige à nous ravitailler au bar pour ne pas souffrir de déshydratation.
On sent la pression monter, le plat de résistance ne va pas tarder et tout le monde trépigne d’impatience. La qualité du son, déjà bonne jusque là, va monter d’un cran pour la prestation de The ARRS.
Ca y est, ça commence, « Prêcheur », le groupe a décidé ce soir de frapper un grand coup, ils veulent marquer les esprits. D’ailleurs en parlant de coups, la fosse est en ébullition, circle pit, pogo, slam, karaté dance style, seuls les plus costauds ou les plus fous s’en sortent. Le groupe mise avant tout sur le dernier album (ce qui est normal) « Ennemis », « Sanctuaire », «Originel ». Ken de Out For The Count est là pour le featuring sur « Hunted by your sins » le morceau le plus brutal de Trinité. Le groupe n’oublie cependant pas de piocher dans l’album précédent (« De Ma Plume », « Aussi Loin Que Le Regard Des Anges » ou « Au Cœur De L’arène »). Déontologie oblige, pour être au cœur de l’information et sur demande de Jerem (gabarit oblige) me voilà sur scène pour un stage diving des familles, car chez Ultrarock on sait avoir le sens du sacrifice. Reporter de l’extrême. Malgré un petit souci de guitare chez l’un des deux guitaristes pour le rappel, le groupe tiens à rendre un hommage aux fans de la première heure. Tout le monde s’attend à reprendre en choeur « passion » mais ce sera un morceau de leur toute première démo « CxH » qui clôturera les débats pour ce soir. Un set un peu court de l’avis de certains mais timing serré oblige.
De belles rencontres, de très bons groupes, une bonne ambiance, la sainte trinité de tout bon live reporter qui se respecte. Très bonne soirée qui ne fait que commencer pour nous, la nuit nous appartient, nous revoilà parti pour de nouvelles aventures…

Jerem & ML

www.ultrarock.net

 





























www.ultrarock.net