Annonce : Ultrarock recherche des chroniqueurs et chroniqueuses, motivés, objectifs, passionnés, contact ici ;) ou msn: ess_ultrarock@hotmail.com (chat only)
 
                                                                                                                                                                    


                                                                            THE ARRS + LOKURAH + ITE MISSA EST, le 10 octobre, Trabendo, Paris

L I V E   R E P O R T




Ce soir c'est grand soir. Arrivé sur place, la première bonne surprise est de constater la très bonne affluence présente ce soir. Les affiches dans le métro, les bulletins myspace, l'annonce du concert reprise maintes fois sur facebook et le bouche à oreille, tout a été fait pour faire de ce concert un moment unique dans une salle comble. The ARRS avait décidé de faire les choses en grand afin d'enregistrer son premier DVD.

Round 1
Ite Missa Est déboule sur scène, le groupe pratique un deathcore bien efficace. Le rendu sonore est idéal pour entendre les riffs mélodiques qui s'alternent avec des mosh part pachydermiques, le tout est bien en place, la foule commence à se bouger, les pogos se mettent en place gentiment. Une bonne mise en bouche avec un groupe prometteur qui aura eu le mérite d'essuyer les plâtres, à suivre

Round 2
C'est au tour de Lokurah d'arriver sur scène. Le groupe est peu l'invité « obligatoire » de ce soir puisqu'ils ont l'habitude d'ouvrir pour leur potes de The ARRS. Et quand on voit leur prestation ce soir, on comprend mieux pouquoi. L'énergie déployée ce soir est assez démonstrative pour être soulignée. Le chanteur Natha de par sa stature harangue le public qui le lui rend bien, la setlist est basée essentiellement sur le premier album, un power deathcore qui met le public en ébullition, les slams s'organisent, les premier stage divings commencent, le son une nouvelle fois est parfait, le groupe prend du plaisir et la foule aussi. Lokurah nous gratifiant d'un morceau très efficace de leur prochain album ainsi qu'une reprise d'un morceau peu connu d'Edge Of Sanity.



Final Round
La pression commence à se faire sentir aussi bien dans les têtes que dans les verres. Les caméras se mettent en place, la fosse se remplit, les lumières s'éteignent et l'intro du dernier album commence, c'est la délivrance . Le chaos tant voulu par le groupe peut enfin commencer. « Cannibale » démarre les hostilités, la foule est en transe, les lights sont monstrueux, les stroboscopes s'enchaînent, bienvenue au cur de l'arène . Niko, le chanteur dreadlocké comme dévoré par la passion , devient prêcheur charismatique et délivre la bonne parole, wall of death, circle pit, slam, stage diving, l'unité du public est plus qu'impressionnante. Je n'avais rarement vu un tel chaos dans une fosse, les slams s'enchaînent et forment des sandwichs humains laissant la fosse semblable aux plaines ravagées par la guerre si bien décrites dans le morceau « héros assassin » . Le rythme ne faiblit jamais, le tempo est semblable au galop des cavaliers de l'apocalypse, le groupe donne tout pour n'avoir aucun regret . Les titres s'enchaînent, « Le mal par le mal  », «  originel  », «  de ma plume  » «  Ennemis  » voit l'apparition du chanteur Natha pour un duo remarquable. Tous les sens sont sous leur emprise , les yeux écarquillés, les oreilles en redemandant encore et encore plus. Lorsque le concert se termine, tout le monde est sur les rotules, le sourire aux lèvres, le groupe invitant les derniers courageux (dont je fais parti) à terminer la soirée jusqu'à l'aube dans un bar parisien.

Un concert mémorable que l'on pourra revivre sur un dvd que tout le monde attend impatiemment, « you wanted chaos, you've got it ».

ML





Adresse : ULTRAROCK 13 avenue Charles De Gaulle, escalier D, 78320 Le Pecq - France                                  E-mail: ultrarockcontact@free.fr                                  Design : www.essgraphics.fr