CHRONIQUES      INTERVIEWS      LIVE REPORTS        AGENDA       EMISSION

    
c   h   r  o   n   i   q   u   e   s
 

 
BRITISH LION The Burning
Warner Music

Well well,,, Un album avec le boss cela ne se refuse pas hein ? Je ne parle pas de Bruce Springsteen mais de Stephen Percy Harris et de son premier, et sans doute pas dernier, side project, BRITISH LION. Projet ayant vu le jour en 2012 entre les albums Final Frontier (2010) et The Book Of Souls (2015). Cet opus est le second et confirme une belle ascension du groupe, le patron a des relations, vous allez me dire ? Certes mais c'est bel et bien grâce a un certain talent et surtout une authenticité que ce quintet anglais persiste et signe huit ans après le premier album .

N'y voyez surtout pas une quelconque similitude ou parallèle avec les boys d'Eddie, soyons clairs, même si, mélodiquement, on entend quelques sonorités et, bien entendu, la FENDER Precision sonne !

Allez, on décortique ces onze titres pour tout juste une heure de vrai rock, varié et sans concession. L'intensité est bien présente et ce qui ressort est de l'engagement musical, pas forcément trop de sophistication mais du rock très bien exécuté, c'est propre et bien carré donc, chez Ultrarock, on aime. Et sur scène, c'est à l'identique, proche du public, y compris physiquement car adepte des petites salles (pour l'instantů), il en ressort une belle communion et, du coup, de chouettes concerts. On attend d'ailleurs les dates françaises, le groupe ayant déjà fait le traditionnel british tour et les valises sont prêtes pour les states et autres contrées nipponnes.

Dans l'ensemble, la production aurait pu être bien plus grosse, l'ensemble est assez plat et manque d'attaque et le chant est un peu trop en avant, je m'attendais à une grosse claque, à vrai dire. Mais dès que l'on aborde les soli, c'est le nirvana ! Précédés généralement d'un petit pont à la basse bien esprit vierge de fer, c'est seulement à ces instants que la référence à Iron Maiden se ressent. Vocalement, cela me fait penser à du Deep Purple pour vous situer un peu, période récente tout de même heinů

Il va falloir pas mal d'écoutes pour prendre du plaisir à écouter ce disque mais, à l'issue, de bons morceaux se dévoilent tels qu'Elysium, tout en finesse et en harmonie, ou encore Spit Fire et son esprit très très DANZIG , une pure merveille. Ouais, je sais, c'est un peu cliché la ballade de fin d'album, mais Native Son a vraiment sa propre identité, tout comme l'album, au final, ce n'est pas du déjà entendu et le travail de composition est bon. Dommage, encore une fois, que la production n'ait pas suivi.

Rock, authentique et proche des fans, il n'y en a pas tant que ça de nos jours alors, c'est un grand j'aime !

To be continued...


Le site : https://www.facebook.com/BritishLionUK/   +   https://britishlionuk.com/

Iron Sooty


  © essgraphics 2011