PROTEST THE HERO Palimpsest

 

 

Ils sont de retour après cinq ans d’absence et quelques déboires dus à des problèmes de santé vocale de Rody Walker, chanteur de son état, qui furent suivis par l’arrivée de son fils. Mais il a trouvé la solution en créant son propre Home Studio, ce qui a permis à la machine Protest The Hero de se remettre en route pour fabriquer cette tuerie qu’est Palimpsest.

Dès le début de la première chanson « The Migrant Mother », le groupe montre qu’il n’est pas là pour rigoler et que, pour lui aussi, l’attente a été longue, car le morceau commence sur les chapeaux de roues et nous prouve, encore une fois, la force de composition de la bête Protest The Hero, et ce sera comme ça durant tout l’album !

Ce qui fait plaisir, c’est qu’on renoue avec le son moderne de Volition et la magie des morceaux de Fortress, mais aussi le retour des screams, déjà présents sur l’EP Pacific Myth. Tout au long de cet album, nous sommes portés par la force musicale de ce groupe qui réussit, à chaque fois, malgré le déferlement de notes, à rendre le tout aérien, comme si vous surfiez sur une énorme vague bruyante mais qu’à l’intérieur, vous étiez comme dans un cocon de bien-être. Bien sûr, cet effet est souvent dû à Rody, le chanteur, dont la voix donne toujours cette impression de ne jamais redescendre dans ses envolées lyriques, comme vous pourrez l’entendre dans le morceau « From The Sky », mais peut aussi d’être pris d’un coup de folie vocale, comme dans le titre « The FireSide » où il débite à une vitesse folle les paroles, comme s’il était pressé de partir !

Ils nous surprennent aussi en utilisant l’orchestration pour nous faire trois sympathiques interludes mais aussi pour accompagner voix et instruments, sans jamais prendre le dessus, ce qui donne un autre côté magique et léger aux morceaux de cet album tant attendu.

Enfin, voilà, le groupe Prothest The Hero enfonce le clou avec cet album et confirme son statut durement gagné de maitre du Metal/Math Core (place laissée vacante par The Dillinger Escape Plan) avec seulement 5 albums et 1 EP.

Cet album sera, à coup sûr, dans mon Top 5 de 2020. Ce groupe, que je suis depuis son album Kezia, a toujours réussi à me surprendre, que ce soit en CD ou en Live, et j’espère être toujours surpris dans les prochaines années.


Le site :
http://www.protestthehero.ca/

Emmanuel



 

 
 
 
 

Copyright © 2011
All Rights Reserved · Essgraphics